Arts de la marionnette

Les marionnettes en bonne compagnie

10 compagnies à suivre en 2021-2022

- temps de lecture approximatif de 8 minutes 8 min - Modifié le 05/10/2021 par le fonctionnaire inconnu

La 60ème édition du Festival mondial des théâtres de marionnettes vient de se terminer à Charleville-Mézières. Six Centres Nationaux de la Marionnette (en préparation...) ont été labellisés depuis 2020. L'art de la marionnette n'a jamais touché un registre artistique aussi large. Les spectacles repartent en tournée (quasi) post-covid ! Autant d'infos qui nous poussent à faire un point sur quelques unes des compagnies qui tirent la marionnette par le haut !

Pinocchio(live)#2 / Alice Laloy au Festival d
Pinocchio(live)#2 / Alice Laloy au Festival d'Avignon 2021 (Photo : © Emile Zeizig - mascarille.com)

La Compagnie S’appelle Reviens

Le Pinocchio(live)#2 d’Alice Laloy a fait parler de lui au dernier Festival d’Avignon : « La metteuse en scène présente le spectacle le plus beau, original et troublant de la première semaine du festival. » (Le Monde). Sur une chaîne d’assemblage, des marionnettistes fabriquent des Pinocchios, non pas en sculptant dans le bois, mais en transformant des enfants en pantins…

Ce spectacle sera en tournée et passera par le TNP – Villeurbanne en avril 2022.

Extraits du Pinocchio(live) [précédemment créé en 2019] :

Alice Laloy n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle a déjà conçu plusieurs spectacles dont 86cm qui a reçu le Molière du meilleur spectacle jeunesse il y a une dizaine d’années. « 86cm est une forme pour les tout-petits en forme de trou de serrure. » Un spectacle qui s’amuse à confronter le très grand au très petit. Car « derrière les créations d’Alice Laloy, il y a toujours un rêve d’enfant qui fait naître un monde entre ses mains » (Maïa Bouteillet / Artcena.fr).

Captation intégrale du spectacle 86cm ci-dessous :

Compagnie Arnica

Créée en 1998 et devenue incontournable, la compagnie Arnica explore inlassablement les écritures contemporaines pour raconter le monde d’aujourd’hui. Dans la lignée d’Emilie Valantin et Alain Recoing, précurseurs de la marionnette à texte, Emilie Flacher, à la tête de la compagnie, cherche à « permettre d’entendre les textes autrement ». Pour chacun de ses spectacles, les marionnettes peuvent prendre différentes formes de manipulation à vue (portées, marottes, à fil…) mais où l’interprète est sollicité autant pour sa qualité de marionnettiste que d’acteur ou d’actrice.

Plusieurs spectacles sont en tournée actuellement, dont Buffle(s), d’après un texte de Pau Miro.
La compagnie est également très présente sur les territoires, pour mieux faire connaître cet art trop longtemps sous-estimé.

Compagnie Les ombres portées

Les ombres portées est une compagnie de théâtre d’ombres créée en 2009. Elle revisite le genre avec une poétique originale et novatrice en proposant des spectacles tout public et sans paroles. Chaque projet est l’occasion de développer une proposition scénographique et une esthétique musicale (jouée en direct) singulières, toujours liées au propos défendu. Le cirque Natchav, actuellement en tournée, n’est que leur troisième spectacle. Et pour cause : toutes leurs œuvres sont ciselées, dans les deux sens du terme, et exigent une maturation longue. Leur temps ne semble pas compté, la compagnie semble s’autoriser toute liberté. Et la liberté, c’est justement le propos de Natchav…

Natchav est en tournée dans toute la France et de passage en janvier 2022 à Saint Genis Laval – La Mouche

Le teaser du spectacle :

Les Anges au Plafond

Camille Trouvé et Brice Berthoud mêlent arts du mouvement, recherche plastique, magie nouvelle, théâtralité musicale, et bien sûr manipulation. Rien que ça ! Mais l’identité de la compagnie, c’est le papier, son matériau de prédilection. De papier sont faites les marionnettes, et la matière est partout présente dans les scénographies fragiles et évolutives, qui invitent aux jeux de transparence, au théâtre d’ombre, mais aussi aux froissures et déchirures. « Un matériau impermanent, fragile, qui dit toute la poésie de notre condition et du monde que nous habitons. »

Plusieurs spectacles en tournée dans toute la France.
Le nécessaire déséquilibre des choses sera au Polaris à Corbas en décembre 2021.

Extraits vidéo de White Dog, crée en 2018 d’après un texte de Romain Gary :

Johanny Bert – Théâtre de Romette

Présent à Charleville-Mézières et bientôt aux Célestins à Lyon, le nouveau spectacle Hen s’adresse résolument aux adultes pour y aborder les questions du genre. « La lignée de Hen emprunte tant à Alf qu’à Divine, Brigitte Fontaine ou Lady Gaga, évoquant tour à tour tant les créatures underground berlinoises que brésiliennes. Hen, une marionnette qui explose les genres ». (Les Inrockuptibles).

D’autres spectacles tournent actuellement comme Le processus, création pour adolescents, évoquant les interrogations d’une jeune fille de 15 ans qui est enceinte et se trouve livrée à elle-même. Jouée au Théâtre de la Croix-Rousse en janvier 2022 et, sous une forme itinérante, dans plusieurs lycées du Rhône dès cet automne.

En tournée aussi, Une épopée, pour les plus petits. Avec toujours cette volonté de faire vivre une expérience forte et inoubliable au spectateur. Où il est question ici, non pas de conquérir, mais de préserver les terres… Egalement joué au Théâtre de la Croix-Rousse.

Pour mieux comprendre le travail de Johanny Bert, regardez De l’ombre à la lumière : les coulisses d’une création, un film documentaire de Blandine Armand [durée 33 mn, 2015] :

Ilka Schonbein – Theater Meschugge

Un théâtre visuellement unique qui en fait l’une des artistes les plus fascinantes de la scène contemporaine. Reine incontestée de la manipulation depuis 25 ans, Ilka Schönbein crée d’extraordinaires spectacles, au-delà de toute pudeur, où se mêlent son art de la marionnette, son talent de comédienne – presque contorsionniste – mais aussi son humour, son univers sombre et ses influences – les contes et la culture d’Europe de l’Est… Au-delà du talent et de son savoir-faire, elle a un engagement suprême dans son art, un don de soi au public et semble se mettre en danger dans chacun de ses spectacles.  On ne ressort pas indemne d’un spectacle d’Ilka Schönbein. (L’influx.com)

Le spectacle Voyage chimère était en première au festival de Charleville-Mézières, avant une tournée mondiale.

Ci-dessous, des extraits de l’un de ses précédents spectacles La vieille et la bête (disponible en intégralité en DVD).

Compagnie Rodéo Théâtre 

Pour Simon Delattre, metteur en scène de la compagnie, les enjeux de la création théâtrale sont les mêmes que ceux du rodéo ! « Dompter la bête sauvage qui se cache derrière chaque projet, donner à voir les images de ce combat, cette chevauchée, cette tentative de faire corps avec la nature brute, contenue dans toute proposition artistique ! Le rodéo est une discipline populaire, tout comme doit l’être, il me semble, le théâtre aujourd’hui. Ne pas plonger dans l’élitisme d’un coté, mais rester exigeant dans ce qu’on propose, et toujours faire confiance aux spectateurs. La marionnette, c’est du théâtre, c’est pour tout le monde, et c’est tant mieux ! ».

En tournée dans toute la France durant les mois à venir.

Pour vous donner une idée de ce que ça peut donner sur scène, voici une adaptation émouvante de La vie devant soi, roman initiatique de Romain Gary, à visionner gratuitement et en intégralité :

Collectif Le Printemps du Machiniste

Le Printemps du Machiniste est un jeune collectif qui s’adresse particulièrement aux adolescents et jeunes adultes, en valorisant les écritures contemporaines, par le biais des marionnettes. Leur nouveau projet, Les Présomptions est une adaptation en marionnettes d’une écriture de Guillaume Poix. Cette création est une série théâtrale composée de deux Saisons de trois épisodes chacune , au cours desquelles les seize personnages de la pièce évoluent et grandissent. Elle traite largement de la place de l’individu au sein du groupe, et notamment des rapports femme-homme.

Faites un tour dans les coulisses de la création avant, pourquoi pas, de les retrouver sur scène (voir leur agenda).

Plexus Polaire

La norvégienne Yngvild Aspeli, qui vit en France depuis quinze ans, s’interroge sur le goût des artistes nordiques pour l’invisible, les créatures imaginaires et les présences absentes. « Sans doute est-ce lié à la nuit, qui chez nous règne une bonne partie de l’année. Dans le noir, on s’imagine que l’on n’est pas seul, et on imagine des créatures d’autres mondes, des sous-le-monde, comme on les appelle chez nous… Mais oui, je suis assez occupée par les fantômes de toutes sortes », dit-elle avec un rire léger, et ce regard qui sans cesse se perd vers des horizons lointains. (Fabienne Darge, Le Monde)

Son Moby Dick, inspiré de l’œuvre d’Hermann Melville, part en tournée à travers toute la France et prendra le large jusqu’en Norvège et aux Etats-Unis.

Cie Ézéquiel Garcia-Romeu – Théâtre de la Massue

La passion d’Ézéquiel Garcia-Romeu pour les marionnettes débute à l’âge de 12 ans lorsqu’il crée ses premiers personnages et ses premiers scénarios ! Après 40 ans d’une riche carrière internationale, estimant que les représentations sont trop répétitives, il crée Le petit théâtre du bout du monde, un spectacle évolutif et participatif. Se basant sur un jeu vidéo créé spécialement, deux joueurs-spectateurs s’affrontent en direct. Chacun a pour but de cumuler un maximum de biens et de ressources en exploitant la Terre à des fins privatives, sans contrôle de l’État. Le message est clair : montrer la domination des grands lobbyings, des banques et des grandes industries. Les personnages sont petits et les coups sont bas…

A voir en mai 2022 au TNG – Lyon et un peu partout dans le monde le reste du temps !

Extraits :

8 autres compagnies à suivre cette saison :

6 Centre Nationaux de la Marionnette en préparation :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *