Culture

88

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par Karine

C’est le pourcentage d’internautes français ayant déclaré consommer des biens culturels dématérialisés pendant la dernière semaine de confinement.

Picography©Pixabay

Depuis le début du confinement, la Hadopi publie régulièrement des sondages pour observer les comportements des usagers d’internet en cette période particulière. Dans l’étude de la vague 4, parue le 20 mai dernier, on apprend que « cette dernière semaine de confinement consacre les films et les séries TV comme les biens ayant le plus profité de cette période » et que « pour 55% des consommateurs, le confinement leur a permis de découvrir des œuvres qu’ils n’auraient pas découvert sans le confinement, notamment pour les plus jeunes (70% chez les 15-24 ans). »

La Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet) a été créée en 2009. L’une de ses missions est d’observer les usages. C’est pourquoi, elle a mis en place depuis 2011 un baromètre de consommation des biens culturels dématérialisés (musique, films, séries, photos, jeux vidéo, logiciels et livres numériques). Le baromètre 2019 est consultable en ligne.

L’adoption de la loi Hadopi avait suscité de nombreuses controverses. Menacée de suppression sous le mandat Hollande, la Hadopi devrait bientôt fusionner avec le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) pour donner naissance à une nouvelle Autorité de régulation de l’audiovisuel. En attendant, le Conseil constitutionnel souhaite faire évoluer la loi dans le sens d’une limitation de l’accès de la Hadopi à certaines données personnelles.

Pour aller plus loin :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *