logo-article

Un monothéisme sans Dieu

François Rachline

Au coeur de cet ouvrage se trouvent les questions qui taraudent plus d'un commentateur du texte biblique.

Comment se fait-il que le judaïsme, qui passe pour avoir inventé le monothéisme, n’a pour nommer son Dieu que des pluriels comme Elohim ? Comment dire le nom de Dieu si le tétragramme YHVH est imprononçable ? Et, là encore, pourquoi, pour tenter de contourner cet impossible à dire, utilise-t-on couramment Adonaï, qui lui aussi est un pluriel ? L’homme a été créé à la ressemblance de Dieu, ne serait-ce pas parce qu’il est, lui aussi, tout à la fois, unique et pluriel ? Un dieu qui regroupe tous les autres dieux et ne propose aucune forme devant laquelle se prosterner, voilà une définition possible du monothéisme juif.

Ce livre est le dernier d’une trilogie. Après La loi intérieure et Au commencement était le futur, il nous invite à une lecture philosophique de la Bible. Ou, plutôt, à des lectures plurielles.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *