logo-article

Tous les hommes désirent naturellement savoir

Nina Bouraoui

Entre souvenir, savoir et devenir, une vie tumultueuse ; une histoire pleine de silence et de non-dits.

Nina vivait dans une ambivalence, une vie mitigée entre une histoire familiale avec ses origines algériennes ; comment ne pas trahir la lignée familiale, une tradition voulant qu’aucune romance ne soit tendre, qu’aucun amour ne s’épanouisse, qu’aucune jouissance ne soit innocente. Sa vie en France, avec des parents souvent absents.  Sa vie en tant que femme homosexuelle ; comment affronter deux forces et deux fragilités ; sa nature et sa virginité. Le mensonge devient ainsi une issue.  Comme si le mensonge était une extension de sa nature à force de se cacher pour protéger les autres et se protéger des autres.

La nostalgie d’une famille, des amis et d’un pays qu’on aime tellement malgré tout et qu’on aimerait éviter et déserter !

Des rencontres associées à des enlèvements, des premiers baisers à des crimes… Une révolution profonde qui est l’unique témoin. Il lui reste l’écriture comme disait sa grand-mère  «celle-là, il faudrait la payer pour aller avec un garçon. Soit c’est une intellectuelle, soit c’est une lesbienne. ». Une condition difficile à accepter. Elle comble le manque de ses histoires en écrivant des jours entiers. Entrer dans un second monde qui lui semble moins dangereux et qui réinterroge les énigmes qui la hantent.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *