logo-article

Tombée des nues

Violaine Bérot

"Cette décision de ne pas avoir d'enfant on l'a prise dès le début quand Marion et moi on s'est rencontrés, je voulais qu'on décide une fois pour toutes, que ça ne revienne pas tout le temps dans la conversation, que ça ne nous aigrisse pas l'un contre l'autre, mais Marion m'a dit je sais ce que t'en penses alors des enfants on n'en aura pas"

Dès leur rencontre Marion et Baptiste avaient décidé d’un commun accord qu’ils n’auraient pas d’enfant. Une nuit de tempête de neige, Marion met au monde un bébé dans sa salle de bain. Pour son entourage c’est l’incompréhension.

Violaine Bérot aborde de façon très brute le déni de grossesse dans un style narratif assez déroutant : des épisodes brefs vus à travers les yeux d’un proche, acteur ou témoin des évènements. Le lecteur découvre tour à tour les réactions de Marion, Baptiste, les grands-parents, les voisins, la sage-femme. Au fil des pages se dessine l’histoire du couple et le contexte de cette naissance inattendue.

L’alternance des points de vue crée un malaise, une incompréhension proche des sentiments engendrés par cette naissance. Une autre lecture du roman est possible, car l’auteur nous laisse le choix de l’ordre de la narration. Un choix risqué mais efficace pour placer le lecteur lui aussi face à la stupeur et l’incompréhension.

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *