logo-article

The long dark blue

Swain

Avec "The long dark blue", les teutons de Swain signent un album pour les quarantenaires en manque de vieilles sensations grunge et hardcore. Enfermons-nous donc dans notre chambre et ne boudons pas notre plaisir.

C’est le riff lourd et la disto brevetés par des légendes grunge made in nineties, que Swain déboule sur cet album « clin d’oeil » et aussi un peu plus que ça.

« The long dark blue » est rugueux,  mélodique, composé avec une énergie provocante (on pense à la furie  de The Wytches) et des refrains « j’ai 15 ans, je sais pas faire de skate, je me sens mal » (Never clean my room) imparables.

Les hommages sont par moment un peu trop appuyés (Kiss me hard) mais les 13 titres de l’album démontrent le talent que ces musiciens ont à manier les clichés hardcore et punk (leurs premières amours avec « Howl », produit par Kurt Ballou de Converge) et un grunge plus « mainstream ». Rien de nouveau sous le soleil mais un savoir faire  qui nous ferait presque oublier les hérauts du genre. Mention spéciale aux cordes vocales vociférantes du chanteur.

 

 

 

 

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *