logo-article

Si belle mais si morte

Un petit roman drôle qui soulève certains pans sombres de la nature humaine.

Décidément les éditions Finitude, ont le don de trouver des textes originaux et brillants. Souvenez-vous : c’est à eux que l’on doit le désormais célèbre « En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaux. Ici nous découvrons donc Rosa Mogliasso, une auteure italienne de polar non traduit encore en France excepté ce petit texte.

lls sont quatre promeneurs ce jour-là au bord du fleuve. L’un après l’autre,  ils vont découvrir au détour de leur ballade des escarpins rouges dépassant d’un buisson chaussés par cette femme « si belle mais si morte » … Que faire ? Rester, fuir, appeler les secours ? Finalement, ils passeront leur chemin, chacun se trouvant de bonnes raisons pour ne pas agir.
Mais le temps de la réflexion, du remord, de la défense et de la réparation viendra.
Un délicieux petit roman drôle et plein de malice qui soulève les pans sombres d’une certaine nature humaine pas toujours belle à voir et racontée avec cynisme et sans fioriture.
Un bon moment de lecture !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *