logo-article

Serendipity

« la fragilité humaine reconsidérée » par l'art

Elle étreint, absorbe littéralement l’art du monde et son histoire initiant des répliques avec ses propres oeuvres. Ses installations accompagnent parfois un véritable projet sociétal (économiquement, ethnologiquement…). L’artiste se plait à organiser et observer minutieusement l’interaction de ses pièces avec un public peu aguerri ou enclin à la confrontation artistique …L’esthétique interroge.

Formée à l’exigence de l’Ecole Boulle, Prune Nourry conserve un intérêt particulier pour les constructions d’objets, la mémoire invisible et mystérieuse des gestes créatifs.

Adepte de ce qui bouscule, touche, des erreurs bienvenues, de l’inattendu, de l’art réparateur, l’art au seuil du déséquilibre…elle alerte sur les dangers du progrès scientifique défendant tout ce qui pourrait endommager, altérer l’humain, sa part d’humanité plus précisément.

Par ailleurs, elle acte cette réflexion et position de l’Artiste dans le temps comme un témoin et gardien agissant pour le patrimoine passé et futur !

Cette première monographie titrée Serendipity est enrichie par l’approche du psychanaliste François Ansermet.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *