logo-article

Tsiganes

ou Ces inconnus qu'on appelle aussi gitans, bohémiens, Roms, gypsies, manouches, rabouins, gens du voyage...

Patrick Williams

Texte posthume de «l’ethnologue des tsiganes », cet ouvrage tient autant de l’autobiographie que de la somme sur son sujet de prédilection.

La première partie « Souvenirs » est  l’occasion de récits pleins de vie et de rencontres avec des personnalités manouches hautes en couleurs. La Partie « Définitions » revient quant à elle sur l’histoire de « ces gens du voyage » et sur les représentations et préjugés qui les entourent. L’auteur s’y attache aussi à montrer que pour l’ethnologie, les « Tsiganes » n’existent pas et que ce terme impropre recouvre la réalité des multiples et diverses communautés ainsi appelées. Ce qui les fait exister en tant qu’unité, c’est le regard porté par les « gadjé ». Cette œuvre aussi érudite que sensible est de bout en bout passionnante.

Un bel hommage à l’auteur est à lire sur En attendant Nadeau.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.