logo-article

Route de nuit

Laird Hunt

Le beau roman de Laird Hunt est inspiré par un horrible lynchage qui a eu lieu le 7 août 1930 à Marion, en Indiana. Le même qui a inspiré les paroles de la magnifique chanson de Billie Holiday « Strange fruit »…

Le roman est divisé en deux parties. La première donne voix à Ottie Lee, une jeune femme blanche, à une opulente chevelure rousse, femme de Deve et secretaire du gros Bud Lancer. Ce dernier l’invite, elle et son mari, voir un « spectacle » et profiter à peu de frais d’une ambiance festive que promet le lynchage de jeunes Noirs.

L’autre voix est celle de Calla Destry, une métisse de 16 ans. Au même moment, elle va au même endroit, avec son panier à pique-nique où elle cache un revolver, avec une farouche volonté de s’en servir.

Le lien qui unit les deux femmes est leur enfance désastreuse. Les souvenirs remontent, donnent de l’épaisseur aux personnages. L’ambiance est pesante mais, en même temps, il y a une dimension onirique qui nous déconcerte et qui permet d’oublier pendant un moment l’horreur qui se prépare. Les Noirs sont fleurs de maïs, les Blancs soies de maïs, les chiens portent la cravate et « la dealeuse d’anges » veille sur tout le monde. Mais la tragédie n’est pas loin pour nous rappeler la capacité de l’homme à commettre le pire, hier comme aujourd’hui…

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *