logo-article

Pierre Schaeffer : mémoire

Documentaire en deux parties sur un

Jacques Perriault, Michel Huillard

Documentaire en deux parties sur l'itinéraire d'un aventurier de l'audiovisuel.

De Pierre Schaeffer (1910-1995), on sait généralement qu’il fut un compositeur pionnier de la « musique concrète », parfois en collaboration avec Pierre Henry, et qu’il a dirigé à l’ORTF un service bizarroïde ayant à voir avec la création des Shadoks.

La série d’entretiens que lui ont consacré Jacques Perriault et Michel Huillard en 1991, la plateforme de streaming Tënk, accessible via votre abonnement BmL), révèle une personnalité singulière.

Rejeton d’une bourgeoisie catholique et mélomane de province, Schaeffer sera toute sa vie un paradoxe ambulant : polytechnicien peu intéressé par les mathématiques, ingénieur mais artiste, défricheur mais attaché à son éducation dans les patronages, scientifique mais disciple de Gurdjeff, résistant très discret sous l’occupation, animé d’un esprit de contradiction suffisant pour se mettre à dos tant les autorités de la collaboration que les autorités de la Libération.

Très tôt passionné par la physique du son et ce qu’il appelait les « objets sonores », Schaeffer réussit en 1960 à s’incruster au sein de la Radio télévision française pour y créer un service de recherche qui sera, dès le début, un OVNI administratif.

Objectif : bidouiller images et bandes magnétiques, tâtonner, explorer les possibilités techniques d’une télévision encore balbutiante, sans obligation de résultat.

Il va sans dire que l’existence du service, dont l’utilité paraissait peu évidente à la hiérarchie de la maison, fut fragile dès le départ. Schaeffer réussit pourtant à le faire durer pendant quinze ans, avec un budget riquiqui, notamment grâce à une gestion se voulant exemplaire.

C’est ainsi qu’avec une bande d’artistes-techniciens fous, tous très jeunes, il créera quelques émissions mythiques et contribuera, par la bande, au développement de la musique électronique.

Ingénieur ou artiste ? Shaeffer ne choisira jamais et c’est tant mieux. C’est sur le ton de la conversation que Jacques Perriault et Michel Huillard évoquent ce parcours hors des sentiers battus avec l’intéressé.

Un beau moment à vivre, dont nous vous invitons, dès maintenant, à découvrir la bande-annonce.

 

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *