logo-article

Maram

Bab Assalam

Un bon disque reste un bon disque même 6 mois après ! N'ayant plus de nouveautés à écouter je me repenche sur nos achats de l'année dernière. Et c'est tant mieux sinon je serais passé à côté d'une très belle production.

Il faut rappeler ici ce qu’est l’aventure Bab Assalam. Tout commence en 2005 à Alep (Syrie) avec la rencontre entre le clarinettiste français Raphaël Vuillard et Khaled Aljaramani (chant, oud). L’entente musicale naît rapidement et un trio se forme avec le le frère de Khaled, le percussionniste et chanteur Mohanad. En 2008 un premier album témoignera de ce bel équilibre.

Mais en 2011 les frères Aljaramani sont contraints de fuir la guerre en Syrie. En 2015 , alors éxilés à Lyon, ils rencontrent le guitariste Philippe Barbier (Orpheo Baltazar) et forment le quatuor à l’origine de Zyriab, album remarquable alliant musique syrienne, guitare électrique et touches d’électronique.

Avec Maram ils reviennent en trio pour s’attaquer au répertoire soufie. Cette musique entièrement acoustique, plus rétrospective et envoutante nous apaise autant qu’elle nous émeut. Les voix graves des deux chanteurs s’articulent parfaitement avec un oud sublimé et la clarinette toujours jouée avec finesse. Si certaines compositions transpirent la douleur et la mélancolie, d’autres plus enlevées (Jayi, Mandira) insufflent l’espoir de revoir sûrement un jour Alep, abandonnée précipitamment -il y a dix ans- sur un dernier spectacle de derviches tourneurs.

Ce disque a donné aussi lieu à un spectacle « Derviche » dans lequel Bab Assalam s’adjoint les services de Sylvain Julien, artiste de cirque, qui à l’aide de cerceaux s’attache à illustrer l’univers des derviches tourneurs.

Ce projet musical n’a pas fini de nous enchanter tant les répertoires investis par le groupe sont à chaque fois différents.

 

En écoute intégrale sur DiMusic

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *