logo-article

Les enfants d’Icare

Clarke, Arthur C

« Si l'océan disparaissait, il n'y aurait plus d'îles. »

Un jour, des vaisseaux gigantesques planent au-dessus de diverses zones terrestres.

 

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRc8ZaFnvC3uyz90uLZeX33Z1o0DQsvS9BNbjm_XBWntqW0Ropv&s

 

Tout est vain.

 

 

 

 

Les attaques militaires, de certaines nations, n’ont aucun impact sur ces vaisseaux.

Et le plus étonnant, ces actes de guerre ne créent aucune réaction de défense.

 

Rien ne passe.

 

Un jour, un émissaire « d’ailleurs » accueille un « humain-messager » dans son vaisseau.

 

L’humanité comprend, alors, que « les suzerains » sont des êtres supérieurs n’ayant aucune malveillance.

 

Et, ils sont, maintenant, les maîtres de la civilisation humaine.

 

Les années se succéderont.

 

https://www.letelegramme.fr/images/2019/03/27/astronomie-que-cache-la-face-cachee-de-la-lune_4487155_1000x526.jpg?v=1

 

La paix, l’harmonie, la santé, la misère sont effacées du lexique terrien.

 

L’humanité n’évoluera plus. Nulle créativité, nulle conquête.

 

« Les gens soient devenus des sortes d’éponges passives qui absorbent mais ne créent pas. ».

 

Tout stagnera jusqu’au jour où.

 

https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2018/10/7c58738c-9026-442d-9cc0-71afe989250f/640_gettyimages-913939020.jpg

 

 

 

 

 

 

Une question se pose depuis toujours : les suzerains attendent quelque chose selon l’évolution humaine, mais quoi ?

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cb/Agnes_Sampson_and_witches_with_devil.jpg

 

Les enfants d’Icare d’Arthur C. Clarke est un roman futuriste aux diverses critiques bonnes ou mauvaises.

En ce qui nous concerne, c’est une belle réussite.

Le rythme, lent, posé, n’est en aucun cas plat mais énigmatique.

 

Nous n’en savons pas plus que le narrateur.

 

Les découvertes sont surprenantes et l’aboutissement est totalement abyssal et cosmique ou l’inverse.

 

Les enfants d’Icare met le doigt sur les fardeaux innombrables de l’humanité.

 

Ce non-respect écologique, cette barbarie, cette concurrence entre civilisations, cette rivalité mystique (…) seraient notre futur destructeur sauf si des suzerains apparaissent dans le ciel et nous sauvent ( ?)…

 

Mais à y réfléchir, cela sera-t-il mieux ?

 

https://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1012379-Cellule_vue_au_microscope.jpg

 

A vous de voir.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *