logo-article

L’enfant et l’oiseau

L’histoire émouvante de deux jeunes créatures, un enfant et un corbeau, qui développent un lien indéfectible, à mesure que chacun découvre la difficulté de vivre. Une épopée de l’apprentissage de la vie originale et plus sombre qu’il n’y paraît.

Yôichi a 11 ans. Sa mère, Ritsuko, s’occupe seule de lui, et tente tant bien que mal de joindre les deux bouts en cumulant plusieurs petits boulots. Et en prenant l’habitude, dans les supermarchés anonymes, de dissimuler subrepticement quelques provisions dans son cabas.

Un peu plus loin, caché dans les branches d’un cèdre de l’Himalaya, Johnson, oisillon malingre, perce sa coquille et découvre le monde qui l’entoure. Sa mère s’occupe seule de lui et de ses 2 frères.

L’oiseau tombe du nid, Ritsuko le recueille, l’enfant le soigne. Chacun va grandir, ensemble ou de son côté, mais bien trop vite.

Durian Sukegawa auteur du poignant Les délices de Tokyo, adapté au cinéma, évoque ici ses sujets de prédilection : Le passage de l’enfance à l’âge adulte, la mesquinerie et la médisance face à l’indigence et à la solitude. Mais l’auteur nous dépeint également des personnages lumineux et profondément bons, et enveloppe son histoire d’une indéniable poésie que l’on retrouve dans la vision subjective du volatile, qui fait toute l’originalité du roman. Johnson évolue dans un environnement urbain hostile, rencontre ses semblables et finit par s’épanouir dans cette existence. Evidemment, tout basculera, la faute aux hommes, à leur indifférence pour ce qui est beau et à leur cruauté pour ce qui est faible.

Un beau récit d’amitié solide et désespérée, aux accents mélancoliques de l’enfance perdue trop tôt.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *