logo-article

Le poète

Michaël Connelly

Un certain art du tâtonnement

Osons la grandiloquence : Le poète de Michaël Connelly est un grand livre qui aura marqué l’histoire du polar. Voui, comme on vous dit. Connelly est un maître incontesté du polar américain mais ce Poète précisément le fait entrer au panthéon des meilleurs – tout court.

L’histoire fouillée, précise, pleine de chausse-trappes, suit Jack dont le frère flic (et jumeau) s’est (mystérieusement) suicidé. Un mot est laissé près du cadavre, un mot emprunt de poésie. Jack flaire le louche 10 km à la ronde. Du reste il retrouvera auprès d’autres flics suicidés ces étranges petits mots qui renvoient aux vers d’un certain Edgar Allan Poe. L’enquête ne fait que commencer. Et promesse : vous ne pourrez pas lâcher ce polar absolument maîtrisé mais dont on ne veut vous rien vous raconter, rebondissements obligent.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *