logo-article

Le dernier atlas

tome 1

Mafia, phénomènes paranormaux et robots se mélangent dans un thriller atypique sur fond d'uchronie. Une histoire fluide et étonnante servie par un dessin précis et travaillé, un véritable petit bijou à découvrir !

Un scénario qui commence assez classiquement en thriller, puis, l’air de rien, nous emmène sur une histoire de mystérieux robots et de phénomènes curieux sur fond de satire sociale.

Deux personnages principaux se partagent l’affiche, Ismael, un truand algérien de la vieille école et au grand coeur, et Françoise, aventurière, chercheuse et femme libre.

Dans cette uchronie, l’Algérie a obtenu son indépendance en 1974 et non en 1962. La France a profité de ses ressources pétrolières et minières pour construire d’immenses robots appelés « Atlas ». Suite à une catastrophe, ses derniers sont démantelés. Pourtant, courant 2018, ce passé  refait surface lorsque d’étranges phénomènes se produisent dans le désert algérien. Des oiseaux s’amassent par centaines à un endroit précis, des insectes portent sur les ailes d’étranges marques, la terre tremble…

Et ça fonctionne ! Pas de temps mort, pas de longueurs, on se laisse surprendre à chaque chapitre, formidablement écrit et dessiné par une équipe d’auteurs originaires de Nantes qui n’en sont pas à leur coup d’essai : Vehlmann, de Bonneval et Tanquerelle.

Prévu sur 3 volumes, on jubile en attendant la suite !

Sélection de critiques : France inter, Télérama, La croix et Bodoï.

Résultat de recherche d'images pour "le dernier atlas"

Résultat de recherche d'images pour "le dernier atlas"

Résultat de recherche d'images pour "le dernier atlas"

Résultat de recherche d'images pour "le dernier atlas"

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *