logo-article

L’Archéologie en bulles

Fabrice Douar et Jean-Luc Martinez

La 4e édition de la Petite Galerie fait dialoguer les collections du Louvres et la bande dessinée dans l'exposition "Archéologie en bulles". Œuvres du musée et reconstitutions archéologiques sont confrontées aux planches d’auteur dégageant ainsi des similarités.

Il existe en effet des points communs entre l’archéologie et le 9e art comme la pose de jalons chronologiques ou les outils : archéologue et dessinateur utilisent un carnet des croquis, l’un pour restituer ses découvertes et l’autre pour mettre en forme son scénario.

Et puis il y a le lien plus évident de la source d’inspiration. On est frappé par la correspondance de certaines représentations de bande dessinée avec des trouvailles ou croquis d’archéologues. De plus, l’archéologie nourrit le goût de l’aventure. Les héros de bande dessinée partent eux aussi à la chasse aux trésors.

Parfois, la bande dessinée va au-delà de la fidèle restitution scientifique. Elle s’émancipe en proposant sa propre interprétation artistique grâce notamment à la science-fiction ou l’humour.

« L’Archéologie en bulles » s’adresse autant aux passionnés d’Histoire qu’aux amateurs de bandes dessinées.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *