logo-article

L’accusé

Paulo Oriol

106 min de suspens pour les amateurs de polar, L’accusé s’impose comme l’un des plus haletants thrillers psychologiques de 2017. Manipulation, mensonge et trahison s’entremêlent avec brio pour maintenir le spectateur en haleine jusqu’à la dernière minute.

Paulo Oriol réalise un tour de force dans la grande tradition des films d’Hitchcock. Un homme d’affaire reconnu de ses pairs, est accusé du meurtre de sa maîtresse. Accablé par les preuves qui le désignent comme le coupable idéal, il prépare sa défense avec l’aide d’une célèbre avocate spécialiste des affaires criminelles. De confidences en déductions, l’écrou se resserre pour livrer une vérité machiavélique. L’intrigue implacable ne fait que confirmer le talent du réalisateur espagnol déjà révélé en 2012 pour son 1er film El cuerpo. Le succès de ces 2 longs métrages lui permet d’entreprendre le tournage d’un 3è scénario, Mirage, attendu fin 2018 et dont la presse espagnole se fait déjà l’écho.

D’autres policiers espagnols ont marqué les écrans ces dernières années. Le réalisateur Alberto Rodriguez, lauréat du prix Goya en 2014 ou encore Rodrigo Sorogoyen, exploitent des registres où les bassesses humaines nous plongent dans des ambiances poisseuses. Le cinéma noir espagnol renouvelle les codes du genre avec inventivité.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *