logo-article

La femme qui prenait son mari pour un chapeau

Voyage au pays du cerveau

Fiamma Luzzati

Avec un titre en clin d'oeil au célèbre ouvrage d'Olivier sacks, Fiamma Luzzati, dessinatrice et blogueuse, s'attaque avec humour et pertinence au fonctionnement de notre cerveau et des drôles de pathologies qui lui sont associées

Avec « l’homme qui prenait sa femme pour un chapeau« , Olivier Sacks voulait montrer à quel point le cerveau pouvait tromper les sens, que ce soit dû à une opération, une tumeur ou un trouble anxieux. Fiamma part du même principe, en décrivant des cas de patients tout en rencontrant, en parallèle, des spécialistes du domaine. Nous explorons ces cas cliniques comme un astronaute aborde une nouvelle planète. Nous devons laisser de côté nos à priori, nos connaissances, nos projections, pour rentrer dans la tête de ces patients dont le fonctionnement est chamboulé. Les différents spécialistes sont eux-même circonspects devant tant de complexité. On ressort de l’ouvrage avec plus de questions qu’on a lu de réponses, tout en étant légèrement plus savants ! Servi par un trait simple et approximatif, les explications de Fiamma permettent toutefois de développer un minimum d’empathie avec les personnages et les situations. Pour finir, laissons la parole au neurologue Yves Agid. « C’est difficile d’attraper un chat noir dans une pièce sombre. Surtout quand il n’est pas là… »

Parcourir Le blog de Fiamma

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *