logo-article

La faim des fous

Franck Seuret

C’est un pan oublié et tragique de l’histoire de France dont il est question ici. Le récit de la disparition de 45 à 50 000 handicapés mentaux, littéralement morts de faim dans les hôpitaux psychiatriques entre 1940 et 1945.

En 1940, Vichy met en place une politique de rationnement alimentaire. Les internés reçoivent une carte, mais ne peuvent sortir pour subvenir à leurs besoins et sont soumis au bon vouloir de leurs institutions.

Le taux de mortalité dans les hôpitaux psychiatriques grimpe alors en flèche: 22 % voire 38 % dans les cas les plus extrêmes, contre 6 à 9 % en temps normal.
Devant ce phénomène, les psychiatres demandent une augmentation des rations mais le régime de Vichy refuse une première fois, avant de finir par céder.

Franck Seuret interroge historiens, descendants des victimes et nous livre ici un film percutant et nécessaire.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *