logo-article

La charge mentale des femmes, et celle des hommes

mieux la détecter pour prévenir le burn-out

Dr Aurélia Schneider

Connaissez-vous le terme de "charge mentale" ? C'est le fait de penser à tout, tout le temps, pour assurer le bon fonctionnement du foyer : cette "charge mentale" pèse plus lourd pour les femmes que pour leur conjoint. Dans ce livre, Aurélia Schneider, psychiatre et spécialiste en psychothérapies comportementales et cognitives, se penche sur la question et propose des pistes pour alléger le fardeau

L’auteure précise que son livre a été édité après l’immense plébiscite du billet du blog d’Emma « Fallait demander…« , dont vous pouvez découvrir des extraits ci-dessous. Elle (re)découvre ce concept déjà usité par la sociologie mais un peu oublié : la charge mentale des femmes.

Fallait demander_010

Fallait demander_012

 

L’auteure aborde l’histoire de la charge mentale avec la sociologue française Monique Haicault. Elle développe ce concept et la notion de « deux univers, l’univers professionnel et l’univers domestique qui coexistent et empiètent l’un sur l’autre. » Elle définit la charge mentale comme le fait de devoir penser à un domaine alors qu’on se trouve physiquement dans l’autre.

D’une écriture engagée sur un ton volontairement subjectif, ce livre vient merveilleusement compléter la BD d’Emma et continue de s’interroger sur les pistes pour améliorer le quotidien des femmes… et celui des hommes !

A lire sur le figaro.fr, une interview de l’auteure : Charge mentale : « le perfectionnisme domestique étouffe les femmes.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *