logo-article

Killed by Deathrock volume II

Compilation

"Killed by Deathrock volume II " c'est tout à la fois, des perles post-punk D.I.Y, des ambiances rock-goth prégnantes, des tubes new wave oubliés et compilés avec le plus grand soin par le label new-yorkais Sacred Bones. Pas trés mort ce rock, en fait.

Les amateurs des genres (et si il ne s’agissait que d’un seul genre ?) évoqués ci-dessus devraient se régaler avec ce deuxième volume de « Killed by deathrock« .

Le terme « death rock  » (scène ayant vu le jour sur la côte ouest des Etats-Unis au début des années 80,  teintée de punk, de glam et ayant inspiré le hardcore des premières heures) est ici à entendre au sens large. Les californiens sont bien présents avec Red Temple Spirits  et leur post-punk tripal et tribal ou The Middle Class (avec un très jeune bassite nommé Mike Patton) mais l’obsession de « digger » qui caractérise Caleb Braaten (fondateur du label Sacred Bones) nous révèle d’autres pépites venues d’ailleurs et de cette époque (1978-1984) foisonnante.

Une illustration musicale avec les belges de Red Zebra et leur  « I can’t live in a living room » aussi tendu que le « damaged goods » de  Gang of four :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *