logo-article

Humains : la Roya est un fleuve

Troubs et Baudoin

« Pendant un long moment, le train longe la Méditerranée. Elle est bleue et pure. Lumineuse. Comme à l'aller Et pourtant, maintenant, je ne vois en elle qu'un cimetière. »

Humains, la Roya est un fleuve de Edmond Baudouin et Troubs (L'Association) décrypté par Comixtrip

 

Humains : la Roya est un fleuve parle des migrants et de ceux qui leur portent secours.

 

« Puisque moi j’ai la possibilité, avec des livres et des images, de les faire vivre, de dire qu’ils existent, je mets un projecteur sur ces gens-là ». Edmond Baudoin.

 

Pour la réalisation de cette bande dessinée, à partir de leurs carnets de voyage, Baudoin et Troub ont parcouru les chemins avec le collectif « Roya Citoyenne ».

 

« Roya citoyenne défend les droits des citoyens les plus vulnérables, en particulier ceux des personnes exilées bloquées à la frontière franco-italienne et dont les droits à la demande d’asile, ainsi que les droits à la protection pour les mineurs, prévus par les lois internationales, européennes, et française, sont bafoués tous les jours. »

 

Comme vous l’avez compris, Humains : la Roya est un fleuve est une bande dessinée engagée.

Baudoin est un artiste complet. Il manie l’émotion, la poésie, l’humanisme, le terroir avec ses pinceaux et son phrasé bienveillant face à la violence du monde.

Baudoin dans une interview au journalPolitis, a cette phrase forte de sens : « la méditerranée, je la boude. Je suis mal à l’aise avec cette mer que j’aime tellement. Savoir que quand je suis dedans, quelqu’un s’y noie ».

« Troub’s ne part jamais de chez lui sans un petit sac contenant plusieurs carnets à dessin, de différentes tailles. Ses promenades bucoliques le mènent dans les prés qui longent sa maison, ou à l’autre bout du monde, en Australie, à Bornéo… Mais toujours avec la même volonté de restituer le monde tel que Troub’s le voit, avec pudeur et empathie ».

 

 

La réunion des deux ne peux être que magnifique.

 

« Dessiner ces humains, c’était facile ? »

« Oui. J’ai appris dans leurs yeux. »

 

Et à noter la préface de J. M. G Le Clézio.

 

Résultat de recherche d'images pour "troubs et baudoin"

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *