logo-article

La migration des canards

Elisabeth Gonçalves

Monologue étrange et singulier d'une jeune femme qui se replonge dans son passé...

Elle a dix ans, elle est fille d’immigrés. Elle aimerait juste être comme les autres filles de son âge : s’amuser, rêver, partir en vacances, se rendre aux anniversaires de ses amies. Mais son père, qui veut le meilleur pour elle, refuse. Il la surveille et la corrige…

Les choses sont racontées sans jugement et sans pathos. C’est ce que j’aime entre autre dans ce texte. On découvre par petites touches, petit à petit la monstruosité du père… Un texte terrible, que l’on n’oublie pas. Pièce de théâtre forte et bouleversante !

Texte pour adolescents à partir de 13 ans, et aussi pour adultes !

EXTRAIT

« Je maîtrise l’art de m’extraire de moi-même
Je n’ai plus honte
Je ne suis plus fautive
Je ne pense plus
Je ne juge rien
Je n’en veux à personne
J’ai acquis sous les coups
Une force

Je comprends que des choses se passent autour de moi
Je sais que l’on réclame moins de cris Je sais que celui qui crie
Hurle aux autres de se taire
Pour qu’il accomplisse
Sa tâche
Celle de punir

Cette tâche
Dont il se serait bien passé
Cette tâche
Que le ciel lui impose alors qu’il désirait autre chose »

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *