logo-article

Brutalism

Idles

Urgence hardcore venue de Bristol : la colère, là bas, se crie toujours en noir et blanc mais surtout en gris.

Idles est un groupe de punk dans le sens noble du terme : plein d’une brutalité musicale libératrice, ce quintet lutte contre la brutalité sociale ambiante.

Joe Talbot, leader vociférant et théatral  se fait le porte parole des laissés-pour-compte de l’Angleterre (-Brexit ou non-) avec la causticité d’un Mark E. Smith ou les références (chômage, misère sexuelle, misère affective) d’un Jason Williamson (Sleaford Mods).

Malgré la rage primaire que distille Idles tout au long de ce premier album, le groupe soigne ses clins d’oeil au monde de la culture (le brutalisme, le syndrome de Stendhal,…) marquant ainsi sa lucidité et son incredulité face au mass media et à l’abrutissement général.

Musicalement, punk et hardcore, jouent des coudes dans des morceaux façon « upercut » comme ce  Mother aussi exutoire qu’émouvant.

 

 

 

 

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *