Arts vivants et prison

- Modifié le 12/09/2019 par Ombrelle

logo-article

Selon l’Observatoire international des prisons  …/… Une part importante d’activités culturelles peut être proposée en prison (atelier d’écriture, théâtre, photo), mais chaque atelier concerne à peine une dizaine de détenus, si bien qu’une infime minorité y a accès…/…

L’occasion pour faire ici un très bref panorama, non exhaustif, en région Sud-Est des projets culturels par les compagnies théâtrales ou de danse.

  • En 2018, Olivier Py joue la carte de la confiance et c’est Antigone jouée au Festival d’Avignon avec les détenus du centre pénitencier d’Avignon-le Pontet.
  • L’association l’Ebullition dans la Drôme propose des ateliers aux détenus ou anciens détenus,
  • La Compagnie du Subterfuge, après une résidence dans la prison de Corbas crée une performance dansée.
  • La Maison de la danse de Lyon s’engage sur un partenariat avec la maison d’arrêt de Villefranche sur Saône.

Est-ce un hasard que Margaret Atwood, auteur de La servante écarlate nous emmène, en compagnie du héros de son dernier roman Graine de sorcière, en milieu carcéral afin de monter la tempête de Shakespeare ?

A lire dans l’Influx :

Une exposition à venir :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *