Théâtre

Monologues pour hommes (1945-1999)

- temps de lecture approximatif de 8 minutes 8 min - Modifié le 15/06/2018 par Hélèna D.

« Monologue » vient du grec : mono (un seul), et logos (le discours). Ce terme désigne un genre théâtral. D’une manière générale, un monologue désigne une conversation qu’une personne tient avec elle-même. Voici une sélection de monologues pour hommes édités entre 1945 et 1999. Au programme : Samuel Beckett, Edward Bond, Copi, Enzo Corman, Yann Fabre, Dario Fo, Bernard-Marie Koltès...

© Émile Zeizig - mascarille.com
© Émile Zeizig - mascarille.com
Qu’est ce qui différencie le soliloque du monologue ? C’est un discours qu’on se fait à soi-même, une sorte de monologue intérieur. On distingue alors le monologue (prise de parole exclusive) du soliloque ( monologue intérieur dit à voix haute).
Dans un monologue, le personnage est le seul à parler mais s’adresse à d’autres personnages présents sur la scène, qui l’écoutent. Dans un soliloque, le personnage est le seul à parler et ne s’adresse qu’à lui-même.
On peut remarquer que le mot « soliloque » vient des mots latins « solus » qui signifie « seul » et « loqui » qui veut dire « parler ». A noter également que le verbe « soliloquer » qui veut dire, parler tout seul, à soi-même, marmonner.
Ci-dessous une bibliographie de monologues pour hommes édités entre 1950 et 1999. Pour réaliser cette bibliographie nous nous sommes aidés de Mascarille, une base de donnée consultable gratuitement à la médiathèque de Vaise.

Pièces de théâtre

-Nouvelle vague / Christine Angot / 1998 [Livre]
Un jeune homme est parti pour se tuer un jour sur une route. Il rencontre sur sa route une femme qui vient d’échapper à la noyade…

-Le cul de judas d’Antonio Lobo Antunes adaptation de François Duval / 2006 [Livre]
Un de nos coups de cœur. Pour en savoir plus.

-Comme un lis entre les épines / Fernando Arrabal / 1996 [Livre]
Une farce “panique” et paradoxale, une de celles dont Arrabal a le secret. «Un théâtre fou, brutal, joyeusement provocateur… Il hérite de la lucidité d’un Kafka et de l’humour d’un Jarry ; il s’apparente à Sade ou à Artaud. Mais Arrabal est sans doute le seul à avoir poussé la dérision aussi loin…»

-Je suis un saumon / Philippe Avron / 1998 [Livre]
Philippe Avron se fait saumon sauvage, et nous confie ses aventures de poisson. Un texte plein d’humour.

-Le dernière bande / Samuel Beckett / 1959 [Livre]
Le vieux Krapp, écrivain raté et clochardisé, soliloque en réécoutant une vieille bande magnétique, sorte de journal où il témoignait du bonheur de son amour et de sa rupture. Il ne semble ne donner sens à sa vie qu’en se souvenant, avec nostalgie et dérision.

-Bing / Samuel Beckett / 1966 [Livre]
Un petit homme architecte-bricoleur-destructeur-effaceur… effaceur de lui-même, de la moindre chose qui avance et qui vit. Une démolition enjouée et rageuse sur la déperdition du discours.
Autres monologues de Samuel Beckett : Compagnie et Premier amour.

-Moulins à paroles : monologues / Alan Bennett / 1999 [Livre]
Regroupe sept monologues qui présentent des moments dans la vie de sept personnages de la classe moyenne anglaise d’aujourd’hui. Avec une diabolique subtilité, le ton oscille entre la comédie et le drame noir.

-Check-up / Edward Bond / 1997 [Livre]
Un bilan de santé… de notre état d’esprit. Terrible cette pièce !
Ariane ou L’âge d’or
Jours de colère
La fête de l’amour
Le triomphe de la jalousie
Les marches du palais

-Le roman d’un acteur. 01 : épopée burlesque / Philippe Caubère / 1994 [Livre]
Les enfants du soleil

-Le Frigo / Copi / 1983 [Livre]
Provocation et détresse profonde d’un travesti.
Autre monologue de Copi : Loretta Strong.

-Le rôdeur / Corman / 1992 [Livre]
La vie d’un clochard pour qui «sa maison c’est sa tête. » Il a peur des ombres qui sont comme des toiles d’araignées avec des griffes…
Autre monologue d’Enzo Cormann : Communication obligatoire

-Confession / Xavier Durringer / 1998 [Livre]
« Je peux fumer, ça vous dérange si je fume ? Merde, j’ai oublié mes cigarettes dans la voiture, mais je ne sais pas où j’ai laissé cette putain de voiture de toute façon. » (extrait)

-L’empereur de la perte et Qui exprime ma pensée / Jan Fabre / 1994 [Livre]
C’est l’histoire d’un artiste qui recommence et recommence sans cesse pour atteindre ce qu’il cherche.
C’est un texte très dense, très touffu mais aussi plein d’humour, de tendresse et un régal de mots.

-La chute de l’ange rebelle / Roland Fichet / 1990 [Livre]
Théâtre récit
C’est l’histoire d’un homme qui, pouvant rêver qu’il est un ange, rêve qu’il n’est qu’un homme. Ou plutôt nous rêvons qu’il est un ange. Ou alors il rêve que nous sommes des hommes… ou des femmes, ou en tout cas, ceux qui qui lui survivront, et qui pourront raconter son histoire.

-Histoire du tigre et autres histoires / Dario Fo / 1984 [Livre]
Dario Fo use d’un humour corrosif pour parler de l’esprit de résistance et de ruse du peuple contre la violence et le dogmatisme obtus des bureaucraties politiques. On y trouve une merveilleuse parodie de la langue de bois.
Autre monologue de Dario Fo : Johan Padan à la découverte des Amériques

-Jeu et théorie du duende / Federico Garcia Lorca / 2005 [Livre]
Texte d’une conférence prononcée en 1930. La musique et la danse rencontrent les mots du poète andalou.

-The great disaster / Patrick Kermann / 1999 [Livre]
Giovanni Pastore voyage. À travers plus d’un siècle. Sur la mer et sous les mers… Un comble pour ce montagnard qui a peur de l’eau parce que sa grand-mère s’est noyée dans la fontaine du village.
Un monologue à l’allure de chant, un hymne à la vie, écrit dans une langue simple et belle !

-La nuit juste avant les fôrets / Bernard-Marie Koltès / 1988 [Livre]
Un homme à la dérive, ivre de bière, de rage et de désespoir, marche seul dans la nuit. Il erre sous la pluie, au bout de sa solitude.

-Nuage / Christian Palustran / 1996 [Livre]
Un jeune manifestant grièvement blessé est conduit d’urgence à l’hôpital. Bien que proche de la mort, il assiste lucide à son opération, et avec angoisse et humour, il s’interroge sur cette aventure…

-La duchesse de Langeais / Michel Tremblay / 1969 [Livre]
Confession exhibition d’un vieux pédéraste. Attablé à une terrasse, un travesti célèbre s’enivre pour oublier un chagrin d’amour et, tantôt avec attendrissement, tantôt avec cynisme, évoque sa vie mondaine en se souvenant de ses liaisons passées…

-Le théâtre obligatoire in Le bastringue et autres sketches / Karl Valentin / 1994 [Livre]
Autre monologue de Karl Valentin : Lettre à un directeur de théâtre

Anthologies

-Grands monologues du théâtre classique et contemporain, vol 2 : 50 rôles masculins pour un banc d’essai remarquable / 2011 [Livre]

-Monologues et soliloques : 50 tirades du répertoire contemporain pour acteurs en solo / 2010 [Livre]

-Monologues en scènes : pour elle ou lui (40 scènes du théâtre moderne français ou étranger) / 1996 [Livre]

-Petites pièces d’auteurs. 01 / 1998 [Livre]
Le dit de Jésus-Marie-Joseph / Enzo Cormann

Et maintenant à vous de jouer !!!

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *