Danse

Le Lac des cygnes pour les nuls

- temps de lecture approximatif de 6 minutes 6 min - Modifié le 21/02/2020 par Hélèna D.

Je suis allée voir Swan Lake de Dada Masilo à la Maison de la Danse et je suis encore toute émue par la réinterprétation qu’a faite cette jeune et talentueuse chorégraphe sud-africaine du Lac des cygnes... Mais quelle est l’histoire de ce ballet mythique et quelles en sont ses réinterprétations majeures ?

Crédit :  Sarah Horrigan / Flickr CC
Crédit : Sarah Horrigan / Flickr CC
Le ballet est composé de danseurs et de danseuses noirs, tous en tutus blancs et crêtes de plumes blanches sur la tête.

La musique de Tchaïkovski se mêle à des percussions africaines. Les danseuses dansent et crient parfois comme des danseuses de french cancan et parfois de manière très tribale.

Dada Masilo transcende la question des sexes et des genres. Elle parle des tabous de de l’homosexualité, du sida et du mariage forcé.
Un Lac des Cygnes afro-punk qui détonne et qui déborde d’énergie !
C’est osé, frais, beau, poétique et puissant. Un spectacle qui fait du bien !!!

Voir un extrait de Swan Lake sur numeridanse.tv

Le Lac des cygnes, ça raconte quoi ?

Le lac des cygnes, on en parle, on en parle, mais ça parle de quoi ?…
Résumé : A sa majorité, le prince Siegfried apprend qu’il doit choisir une épouse. Une partie de chasse l’entraîne près d’un lac. Il s’apprête à tirer sur l’un des cygnes lorsque soudain, l’un d’entre eux se transforme en une jeune fille nommée Odette. En effet, victime du sort d’un sorcier, celle-ci se métamorphose en femme la nuit et en cygne le jour. Et seul un amour éternel la sauverait de ce sortilège…

Le prince tombe alors amoureux d’elle et lui jure fidélité. Mais le sorcier présente au prince, un cygne noir, Odile, à qui il va donner les traits d’Odette. Siegfried, croyant reconnaître sa bien aimée, désigne Odile comme sa future épouse. Il trahit ainsi sans le savoir Odette et la condamne à demeurer un cygne pour toujours. Le tumulte des flots emporte alors Siegfried tandis qu’Odette la jeune fille-cygne meurt de chagrin… Et c’est le drame !!!…

Réinterprétations du Lac des cygnes

Depuis 1877, date de sa création par Piotr Tchaïkovski, cette œuvre emblématique du ballet romantique du XIXe siècle, a fait l’objet de nombreuses réinterprétations, allant jusqu’à présenter des dénouements différents (il existe ainsi des fins heureuses !…). Aujourd’hui encore, il inspire des chorégraphes contemporains qui en livrent une lecture très personnelle.

Puisant donc aux sources des anciennes légendes nordiques, où de jeunes filles sont transformées en cygnes par un terrible maléfice, Tchaïkovski compose en 1877 son premier ballet, Le Lac des cygnes, d’une singulière douceur et mélancolie.

Mais l’œuvre restera incomprise jusqu’à ce que Marius Petipa lui donne sa propre lecture chorégraphique en 1895. Le ballet, devenu l’un des plus populaires du monde, ne quittera plus le répertoire.
- Le lac des cygnes chorégraphié par Marius Petipa et Lev Ivanov ; avec chorégraphie additionnelle de Frederick Ashton et David Bintley ; avec The Royal Ballet et l’Orchestre du Royal Opera House. Enregistré en 2009 [DVD]

- Version de Rudolf Noureev (2005) : danseurs Agnès Letestu, José Martinez ; avec le ballet et orchestre de l’Opéra National de Paris. [DVD]
Ici, le prince Siegfried prend toute son ampleur psychologique. Personnage romantique et déchiré, il fuit une réalité imposée pour se réfugier dans un monde imaginaire et fantastique. Et l’homosexualité du prince est suggérée…

- Version de Matthew Bourne (1995) : interprétation de Richard Winsor, Dominic North, New adventures company [Extrait sur Numeridanse.tv]
Les cygnes du Lac sont des hommes. Le tutu est remplacé par des pantalons de plume et l’action se situe à la Cour d’Angleterre au temps de Lady Di. Sensuel et à couper le souffle, le ballet fut remarqué par son audace, puisque cette fois-ci l’homosexualité du prince est clairement affirmée. Ce ballet fut acclamé sur les scènes internationales.

- Version des Ballets Trockadero de Monte Carlo (2001) [DVD]
Composée uniquement d’hommes qui interprètent tous les grands rôles féminins du ballet romantique au second degré. Allient une connaissance et une technique de la danse irréprochables à un humour irrésistible, démontrant que des hommes peuvent aussi danser sur pointes !

- Swan Lake, Duo, par Raimund Hoghe (2008), [Extrait sur Numéridanse.tv]
Un cygne difforme et bossu, Hoghe lui-même, meurt d’amour pour un prince trop beau pour lui. Hoghe questionne les normes de beauté auxquelles il confronte son corps.
La quasi inaction des interprètes créera l’incompréhension du public qui quittera la salle.

- Daddy, I’ve seen this piece six time…, de Robyn Orlin (1998) [Extrait sur Numéridanse.tv]
Le Lac des cygnes renvoie à un idéal esthétique et à la culture occidentale blanche. Robyn Orlin ne nous propose pas une relecture du ballet, mais l’utilise pour évoquer la suprématie blanche sous le régime apartheid.
Proche d’une performance, elle saupoudre son corps noir de farine blanche…

- Danse avec les cygnes : le documentaire sur le spectacle SWAN (2012) de Luc Petton [DVD]
Présente une relecture du Lac des cygnes, dans laquelle 6 danseuses partagent la scène avec 6 (vrais) cygnes !
Passionné par le monde des oiseaux, le chorégraphe Luc Petton fait évoluer sur scène danseuses et cygnes, au terme de longues cohabitations afin d’apprendre à partager un geste artistique, complice, sans rapports de dominance.

Films de fiction qui reprennent la trame du Lac des cygnes ou qui s’en inspirent

- Black swan, le film de Darren Aronofsky avec Natalie Portman et Vincent Cassel [DVD]
Nina obtient le rôle principal du Lac des Cygnes qui exige de son interprète une totale ambivalence : grâce et pureté pour le Cygne blanc, séduction et malignité pour le Cygne noir. Nina excelle dans la partie blanche de son rôle et peine à donner vie à sa partie noire… Elle sombre de plus en plus dans ses névroses…

- Billy Elliot, le film de Stephen Daldry [DVD]
Dans un petit village minier d’Angleterre, Billy, onze ans, découvre la danse… Le jeune garçon embarque alors dans un voyage à la découverte de lui-même.
À la fin du film, Billy, devenu adulte, est le danseur principal dans Le Lac des cygnes. Paroles de la chanson du générique :  » Monte très haut comme un oiseau, un oiseau dans le ciel. Elève-toi comme si tu étais un oiseau… »

Et pour ceux qui en veulent toujours plus !

- Quelle version est-elle la plus proche de Marius Petipa ? [Article sur le blog du Théâtre des Champs-Elysées]

- La relecture des œuvres « Le lac des cygnes »et « Giselle » [Article sur le site Numeridanse.tv]
Avec notamment des extraits du Swan Lac d’Andy de Groat et du Lac de Jean-Christophe Maillot.

- Chefs-d’oeuvre de la danse : Le lac des cygnes, Casse-Noisette, La belle au bois dormant / Rosita Boisseau [Livre]

- Panorama des ballets classiques et néoclassiques / Rosita Boisseau [Livre]
Cet ouvrage, illustré de plus de 400 photographies, est conçu comme la traversée de 50 ballets qui ont marqué notre imaginaire (dont Le Lac des cygnes). Il conjugue une triple focale : historique, esthétique et parole vive des interprètes. Un autre atout : à chaque ballet est relié les versions contemporaines qu’en ont proposées des chorégraphes de styles et d’inspirations divers. Passionnant !

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *