Prosodie

Quand le son de votre voix peut vous trahir

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - par Sabine Bachut

Le mensonge s'entendrait au simple son de la voix d'après une étude du CNRS et de l'Ircam.  Les chercheurs ont mené différentes expériences sur 20 participants en explorant leur prosodie.

Photo by Jason Rosewell on Unsplash
Photo by Jason Rosewell on Unsplash

La prosodie est l’ensemble des traits oraux d’une expression verbale d’un locuteur, traduisant la musicalité de sa voix et de ses énoncés, et qui rend les émotions et les intentions plus intelligibles à ses interlocuteurs. Le volume de la voix, le timbre et le débit vocal déterminent différentes composantes de la prosodie : intonation et ton, accentuation et accent marqués par des modulations et inflexions prosodiques, ainsi que le rythme.

Chaque individu a sa propre prosodie que l’auditeur reconstruit à sa manière à partir d’un ensemble de représentations mentales auditives qui est à la base des jugements linguistiques et sociaux dans le discours.

La prosodie (ou la prosodologie) est une branche de la linguistique consacrée à la description (aspect phonétique) et à la représentation formelle (aspect phonologique) des éléments de l’expression orale tels que les accents, les tons, l’intonation et la quantité.

Un exemple tiré du National geographic qui explique très brièvement ce qu’on appelle la prosodie :

L’étude menée par les chercheurs s’est notamment portée sur la façon dont nous pouvons détecter le mensonge lorsque nous écoutons quelqu’un. Les participants ont écouté différents mots prononcés avec des nuances de certitude, d’intonation, de tonalité et de rythme. Ensuite, ils devaient se prononcer sur le niveau de confiance accordée à ces interventions. Les analyses acoustiques ont démontré qu’il existe une signature prosodique de l’honnêteté. Cette dernière se traduit par une diction rapide, une intensité forte au milieu du mot qui descend ensuite en fin de mot. Quand un menteur parle, le volume diminue et l’intonation reste forte tout du long. Selon l’étude, l’analyse de la prosodie est un marqueur plus fiable pour détecter les mensonges que d’autres techniques basées sur le comportement ou les gestes.

L’article du CNRS : Reconnaître un menteur au son de sa voix ?

Et pour finir, une émission de France culture : La prosodie d’une voix peut traduire le mensonge

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *