Avertissement de l'auteure : cet article manque de sérieux et ne prétend pas être intelligent.

Des couvertures à tout va !

De l’importance des images de couvertures pour nous éclairer (ou pas) sur le contenu des livres

- temps de lecture approximatif de 11 minutes 11 min - Modifié le 14/09/2021 par rossinante

D’après une étude du Wall Street Journal, une personne passe environ 8 secondes à regarder la première de couverture d’un livre, et 15 secondes pour lire sa quatrième de couverture. Faites-vous partie de ces lecteurs qui peuvent être influencés par une image ? N'avez-vous pas craqué pour cette image mise en avant toute en rose tendre et en douceur avec un chaton trognon ? Avouez-le ! Mais une couverture est-elle le reflet véritable de ce que l’on s’attend à trouver à l’intérieur ? THAT IS THE QUESTION .

kitten-227011_960_720
kitten-227011_960_720 source pixabay

Pour le vérifier, voici quelques tests qui consistent à associer des images de couverture à des propositions de contenu

1 – 2 – 3 – Partez !

*(les bonnes réponses seront données en fin d’article)

Pour commencer

Cochez la ou les bonne réponses parmi les deux affirmations avancées.

A

   

  • 1 / Photoshops idiots sur des chats honteusement ridicules
  • 2 / Romans feel good avec de l’humour rigolo qui fait bien rire

 

B

 

  • 1 / Livres documentaires sur le passage de degrés en équitation : galop 1, galop 2…
  • 2 / Romans sentimentaux fortement testoteronés

 

C

  • 1 / Loisirs créatifs : techniques de la peinture abstraite pour un effet fumerolle
  • 2 / Novella SF

 

D

  • 1 / Livres sur les dangers des insecticides
  • 2 / Romans SF pas très Youp la Boum

 

E

                   

 

  • 1 / Variations libres sur la chanson de Joe Dassin « Siffler sur la colline » 

« …. Elle m’a dit d’aller siffler là-haut sur la colline

   J’ai laissé mon casse-croute sur la table de la cuisine

   Zai-zai-zai-zai

   Zai-zai-zai-zai … » 

  • 2 / Polar britannique féminin (alors forcément avec des trucs bons à manger et un thé chaud …)

 

 

 

Pour varier un peu les plaisirs

F

Y-a-t-il un intrus parmi ces 4 livres qui sont tous signés Giordano ?

D’après vous, lequel traite de philosophie et plus particulièrement de la théorie de l’héliocentrisme ?

 

   

 

 

 

 

A ce petit jeu qui ne gagne pas tripette, on n’apprend presque rien … si ce n’est qu’une couverture, ça ne couvre pas toujours grand-chose …..

 

 

 

 

 

* comme promis voici  les réponses, voire même plus si affinités …

A : 1 et 2     B :  2      C :  2      D :  2      E :  2

 

A

Dans l’ordre d’apparition à l’écran et pour une plongée dans la littérature rococo-roucoulante américaine  (indéniablement inspirée d’Autant en emporte le vent,  mais très librement revisitée à la sauce polissonne).

 

The Last Drunken Harlot  de Avril Hunnicutt

Traduction littérale « La dernière prostituée ivre » : contenu du livre que l’on suppose coquin et sulfureux. Le slogan du livre déclare tout en nuances « dans un monde de mythes et de magie, le véritable amour est peu utile quand la bière a si bon gout »

On imagine …..

Avril Hunnicutt est le nom de plume d’un auteur qui n’a pas notoirement marqué les lettres américaines… et pour cause, c’est une parodie. Mais pas si caricaturale que ça comme nous l’allons voire tout se suite…

 

Comanche heart  de Catherine Anderson

Catherine Anderson, née en 1948, a écrit nombre de romances historiques se situant dans l’Ouest américain.

Amy Masters a échappé à la fureur des plaines du Texas pour une nouvelle vie en tant qu’enseignante. Arrive un jour Swift Antelope, guerrier Comanche à qui elle a jadis promis son cœur. Ce guerrier audacieux a hanté ses rêves autrefois , il est le seul homme qu’elle ait jamais aimé, le cœur comanche sans lequel elle ne peut vivre. Est-ce un amour impossible ?

Nous voici perclus d’inquiétude !!!!!!

 

Logan’s lady de Rosanne Bittner

Rosanne Bittner, née en 1945,  est l’auteure de romances historiques ayant pour cadre l’Ouest américain, durant les années 1800

L’accroche du livre nous prévient :

Deux mondes en conflit / Deux cœurs entrelacés  / Un amour qui vaut la peine de se battre

Mazette !!!!

Une  riche Anglaise Lady Elizabeth Baylor  qui aspire à l’aventure et  part pour l’Amérique pleine d’espoir va tout perdre au profit d’un gros méchant. C’est navrant ! Alors Elizabeth jure de retrouver l’homme qui lui a fait du mal… Elle se rapproche du célèbre chasseur de primes Logan Best… 

 

A passion for Glory de Theresa Conway

“tagline” (Oui, je me lâche avec ce petit anglicisme,  histoire de faire genre) :

Sa passion a déclenché son âme /  Son toucher a enflammé son désir.

Bigre diantre !!!

Aimée de Chartres :  jeune, fougueuse, une beauté aux cheveux d’or; forcée à devenir FEMME  à cause de  passions violentes durant la  Révolution française et du désir brûlant d’un homme.

+ Lucian Napier : libertin étonnamment beau et espion brillant qui  l’a attirée dans l’étreinte orageuse du plus doux ravissement de l’amour et des dangers.

=  passion dévorante  alimentés par la faim ardente qui s’élève entre eux… déclenchée par le danger et chauffée par le désir…  qui les mènera au plus haut royaume de l’extase.

Là, je me pâme.

 

Spirit of the mist de Janeen O’Kerry

Janeen O’Kerry est Arizonienne et passionnée par l’Irlande , les chevaux et la fantasy

Muriel est Maîtresse de la mer et du miroir d’eau, qui montre la vérité quand la pleine lune brille. Une nuit d’orage, les pouvoirs de Muriel lui sauvent la vie.   

Fichtre !!

 

Savage Love de Cassie Edwards

Née en 1936, L. C. Edwards écrit des romances historiques dont la grande majorité implique des tribus amérindiennes.

L’Histoire d’une charmante et jeune archéologue,  Dayanara,  aux cheveux d’or et d’un chef indien,  Quick Fox, d’une beauté inquiétante.  Même son intérêt pour les lieux de sépulture sacrés de son peuple ne pourra l’empêcher de rechercher les délices qu’ils connaîtraient ensemble et de prouver son AMOUR SAUVAGE.

Diable d’homme !!!!

 

B

Romans feel good avec de l’humour rigolo qui fait bien rire grâce à Gilles Legardinier

Gilles Legardinier, vous devez forcément le connaître : il est dans le fameux club des écrivains les plus lus de France. Sur son site, on peut lire  qu’il écrit dans plusieurs genres : suspense historique, fantastique et humour débridé.

Voila !

Les chats, c’est pour ça.

C’est mignon et c’est marrant , non ?

 

C

Novella SF grâce (et merci) aux éditions du Bélial’ qui ont décidé en 2016 de proposer une collection dédiée à la novella : Une Heure-Lumière.

Ce sont de courts romans, de beaux objets, avec des rabats, un bandeau, un pelliculage mat. Les livres sont aisément identifiables et repérables grâce à leur identité graphique forte ;  travail de l’illustrateur Aurélien Police.

Le choix des textes se fait en fonction du nom et la notoriété de l’auteur ainsi que de leurs récompenses littéraires. On trouve  plusieurs types de  SF : polar cyberpunk,  space-opera minimaliste, réflexions politiques, textes humanistes mais aussi  invasions extraterrestres,  SF avec une problématique sociétale,  SF fantastique ou de type polar : une collection riche et de grande qualité à découvrir absolument.

D

Romans SF pas très Youp la Boum mais terriblement captivantes grâce à la collection « Dyschroniques » chez Le Passager Clandestin

Les « Dyschroniques » sont une collection  qui exhume des nouvelles de science-fiction ou d’anticipation signées par de  grands noms comme par des petits maîtres du genre. Toutes ont en point commun de présenter le génie visionnaire de leurs auteurs tous unis par une même attention à leur propre temps, et à l’ imaginaire sans limites.

Leurs textes révèlent leurs interrogations sur la marche du monde. Bien que tous  issus d’horizons et d’époques différents, ils pointent nos problématique contemporaines, l’état de nos sociétés actuelles  et l’avenir de l’humain. La Science-Fiction d’hier se trouve être aujourd’hui notre quotidien. Le mot anticipation prend ton son sens, leur imagination est quasiment divinatoire. Cette collection dirigée par Dominique Bellec est époustouflante d’actualité brûlante. Chaque titre replace l’auteur, la nouvelle et le contexte dans son temps, ce qui ajoute encore au choc étonnant de la lecture.

E

Les Détectives du Yorkshire – Julia Chapman

Couverture du livre "RV avec le mal" de Julia Chapman Couverture du livre "RV avec le crime" de Julia Chapman Couverture du livre "RV avec le mystère" de Julia Chapman

Bruncliffe est une petite bourgade tranquille du Yorkshire au Royaume Uni. C’est le terrain de jeu de deux personnages : Samson, qui y fait une arrivée remarquée après plusieurs années d’absence en ouvrant une agence de détectives et Delilah, qui lui loue le rez de chaussée du local qu’elle occupe elle-même, à l’étage supérieur, avec son agence de rencontre.

Chaque titre de la série démêle un crime tout en jouant sur une corde un peu humoristique,  avec une bonne dose de romantisme; le tout dans une ambiance badine et très british avec partage de tartes et de muffins autour d’un thé. C’est une véritable plongée dans l’Angleterre rurale. Une sucrerie qui se déguste le cœur léger.

 

F

Raphaëlle Giordano et Bruno Giordano : même combat ?

Ca fleure bon le feel good !
Raphaëlle Giordano, en plus d’être écrivaine, est aussi spécialiste en créativité et développement personnel et artiste peintre. Si cette dernière corde à son arc ne se devine pas au premier coup d’œil sur ces 3 couvertures,  ça n’est pas de sa faute à elle, mais de celle de ses illustratrices. Car il y en a eu une différente, pour chaque titre.  Mais on salue la belle homogénéité de la charte graphique : couleurs douces et charmante naïveté des motifs.  C’est fait pour aimer la vie ; alors on nage dans le foufou-mutin-guilleret-gentil. C’est bien le moins…

Quant à cet autre Giordano à la triste couverture :  Bruno;  lui, n’est pas un boute en train comme Raphaëlle.

Filippo Bruno, dit Giordano Bruno, né en janvier 1548 à Nola en Italie et mort le 17 février 1600 à Rome, est un frère dominicain et philosophe napolitain. Sur la base des travaux de Nicolas Copernic et Nicolas de Cues, il développe la théorie de l’héliocentrisme et montre, de manière philosophique, la pertinence d’un univers infini, qui n’a ni centre ni circonférence , peuplé d’une quantité innombrable d’astres et de mondes identiques au nôtre. Accusé formellement d’athéisme et d’hérésie (particulièrement pour sa théorie de la réincarnation des âmes) par l’Inquisition, d’après ses écrits jugés blasphématoires (où il proclame en outre que Jésus-Christ n’est pas Dieu mais un simple « mage habile », que le Saint-Esprit est l’âme de ce monde, que Satan sera finalement sauvé ) et poursuivi pour son intérêt pour la magie, il est condamné à être brûlé vif au terme de huit années de procès ponctuées de nombreuses propositions de rétractation qu’il paraissait d’abord accepter puis qu’il rejetait. Une statue de bronze à son effigie trône depuis le XIX siècle sur les lieux de son supplice, au Campo de’ Fiori à Rome. Il est compté au nombre des martyrs de la liberté de penser.

Voilà ! Il ne sera pas dit qu’on aura rien appris à la lecture de cet article !

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *