logo-article

Vita Nostra

Les métamorphoses - Tome 1

Marina et Sergueï Diatchenko

Vita nostra brevis est, brevi finietur… « Notre vie est brève, elle finira bientôt… »

Vita Nostra est le 1er tome du triptyque “Les métamorphoses” dont les romans peuvent se lire indépendamment les uns des autres. Leur fil conducteur est d’aborder la métamorphose de la matière et les limites du corps humain.

 

Sacha, une jeune fille russe de 16 ans, passe ses vacances avec sa mère au bord de mer. Elle y rencontre un homme très mystérieux qui va lui imposer une série de défis contraignants, et à priori irrationnels. Le piège se referme lentement sur Sacha qui s’expose à des conséquences néfastes pour son entourage si elle ne joue pas le jeu. Après plusieurs semaines de défis, Sacha est contrainte de poursuivre sa scolarité à l’Institut des Technologies Spéciales, dans une ville ukrainienne inconnue de tous.
Sacha y fera donc la rencontre de ses camarades de classe et d’internat, tout aussi  déroutés qu’elle de leur présence sur ce campus. Lorsque les enseignements commencent, Sacha découvre des professeurs tantôt tyranniques, tantôt paternalistes, des devoirs mystérieux supposés révéler des talents intérieurs et des deuxièmes années angoissés par leur réussite aux partiels… Sacha se démène alors pour répondre aux exigences de l’université et amorcer sa métamorphose…

 

Sans conteste un roman qui déjoue tous les codes de la littérature fantastique et de science-fiction, dans une écriture soignée (tant par de la forme littéraire, que de son contenu scientifique) qui plonge efficacement le lectorat dans un contexte à la fois inquiétant et intrigant.
Une attention particulière est portée aux émotions et choix des personnages secondaires ainsi qu’aux relations interpersonnelles.
La force du roman est d’ happer le lecteur, ainsi que Sacha, dans un univers angoissant dans lequel le dépassement de soi est nécessaire pour ne pas sombrer.

Marina et Sergeï Diatchenko sont deux auteurs ukrainiens, très prolifiques depuis les années 90 dans la littérature de l’imaginaire.
Ce premier volet est le lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire 2020, Prix imaginales du roman étranger 2020 et prix Elbakin roman étranger 2020.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.