logo-article

Une touche de couleur

Jarrett J. Krosoczka

La vie pour composer

Jarrett n’a pas eu des débuts faciles. Une mère toxicomane, un père parti avant sa naissance et des grands-parents un peu rudes pour l’élever.

Vous avez envie de fermer dare-dare cette BD ?
Je comprends, j’ai hésité avant de l’emprunter. Je me suis dit « Encore une histoire à faire pleurer dans les chaumières ! ».

Et pourtant, quelle belle lecture ! On suit ce gamin malmené par la vie, oui. C’est pas gai toutes les pages mais ce n’est pas que ça.

Loin du pathos que peut apporter ce genre d’histoires, la vie de Jarrett est sauvée par l’art, le dessin dont il fait son quotidien. Sa passion lui permet de prouver une fois de plus qu’on peut être transfuge et sortir de son milieu d’origine (sans le renier) grâce à de belles rencontres et aux bonnes rencontres.

Celles qui extraient et servent.
Un excellent moment de lecture empreint de tendresse, d’authenticité.

Un dessin en noir et blanc, des traits assez gros pour ‘dire’ une palette d’émotions grâce à laquelle on sort un peu changé.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *