logo-article

Stories from another time 1982-1988

Mario Rui Silva

Le label de rééditions Time Capsule nous invite à traverser les années 1980 au son de la guitare habile de l'angolais Mario Rui Silva.

Et c’est l’occasion pour le compositeur et intellectuel d’étudier les racines de la musique populaire de son pays. Les trois albums « Sung’Ali », « Tunapenda Afrika » et « Koizas dum Outru Tempu » compilés ici en 17 titres en sont les témoins, et convoquent aussi ses multiples influences extra angolaises : des rythmes d’Afrique de l’Ouest au jazz européen.

Sa musique est mélancolique, aventureuse, et toujours ensoleillée. La variété des approches et des instrumentations rend cette compilation attachante : tout y est savamment mis en son, et les riches arrangements ont le bon goût de ne pas être démonstratifs. Les sonorités venues d’Afrique ont le premier rôle sur « Kizomba kya kisanji » (sanza), « Madimba m’ami » (balafon), puis c’est la kora sur « Kora kya ngola ». Et on se laisse séduire par les ballades aux rythmes discrètement complexes (« Dembita », « Lonjura », « Maniku »…) et au jeu de guitare tout en émotion. L’incursion funky « Lembrança de um velho » fait figure d’exception, sa basse slappée et ses saxos clichés peuvent déstabiliser, et sont peut-être de trop.

Qu’importe, la classe reprend vite le dessus et les 3 derniers titres en guitare acoustique seule, oscillant entre folk, flamenco et bossa finissent de nous convaincre de ne pas (ou plus) oublier ce nom : Mario Rui Silva.

Un bijou pas bling bling.

 

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *