logo-article

Sousbrouillard

Pandolfo et Risbjerg

« Plus j’y pense, plus je comprends que la mémoire est une fiction. »

« Et mieux je comprends ceci : tout ce que j’ai inventé m’est vraiment arrivé. ».

Sara n’a jamais connu ses parents et le seul liens qu’elle a avec sa naissance c’est le papier que lui a tendu tante Fine avant de mourir. Fine est la dame qui l’a recueilli bébé.

Ce papier est son bracelet de naissance où il y a écrit le nom d’un village : Sousbrouillard.

Sara part découvrir ce lieu et l’aventure commence.

Ses rencontres, les mystères, les noyés du lac, tout ici n’est que poésie, philosophie, humanité, brisure …

Chaque habitant, de ce lieu puissant où se perd la chronologie du temps, possède des récits qui ne demandent qu’à être partagés.

 

Sara veut trouver son identité mais cela ne sera pas si simple.

Sousbrouillard est une bande dessinée aux multiples tiroirs, miroirs, impasses, trappes à affronter pour Sara. Le graphisme reste simple et cadré sur le visage des protagonistes mais par moment le paysage explose et, enfin, les couleurs noir, blanc, orange … s’imposent tout en profondeur, en douceur. Très beau tout cela.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.