logo-article

Sélection du prix Lire pour Agir

A. Jenni, J.L. Porquet, M. Calmet, C. Royer, E. Davodeau, F. Talamon et B. Loth

Pour la réédition du prix Lire pour Agir, le réseau BML s'associe à la Maison de l'Environnement ! Vous pourrez retrouver toutes les œuvres concurrentes dans différentes bibliothèques du réseau. Cependant, pour vous faire une idée, voici un résumé de chacune.

Parmi les arbres, essai de vie commune, A. Jenni :

Connu tout d’abord pour ses romans, qui lui ont valu le prix Goncourt 2011, Alexis Jenni associe dans ce livre expériences de vie et connaissances en Sciences naturelles. l’auteur aborde la présence des arbres dans notre quotidien, nos aménagements, nos adaptations communes. C’est cette symbiose entre l’être humain et l’arbre, accompagnée d’une petite dose de biologie, que l’auteur veut mettre en évidence.

 

Le grand procès des animaux, J.L. Porquet :

Jean-Luc Porquet a posé ses valises au Canard Enchaîné en 1994, où il tient la chronique “Plouf !”. En octobre 2021, il publie ce livre à l’histoire atypique :

le conseiller ministériel Trochu a une idée de génie ! faire comparaître les animaux menacés d’extinction à un grand procès d’assise pour décider s’ils méritent les efforts de l’homme pour les sauver. Le tout servant à étoffer l’action écologique d’un gouvernement en perte de vitesse sur la question de l’environnement. les animaux y exposeront donc leurs capacités, habitats etc.. Une bonne occasion d’en apprendre plus sur cette faune méconnue grâce à cette fable contemporaine.

 

Devenir gardien de la nature, M. Calmet :

Avocate militante spécialisée dans le droit de l’environnement, Marine Calmet nous fait voyager en terres inconnues, mais surtout défendues. Défendues chacune par des mouvements de protestation locaux animés par la défense de l’environnement… de leur environnement. Un schéma de protestation populaire organisé qui tend à prendre le pas sur les interventions jugées trop faibles des États.

 

Pleine terre, C. Royer :

Écrivaine forte de quatre romans et deux documentaires, Corinne Royer met en scène le mal être paysan dans son dernier thriller. Jacques Bonhomme est en fuite. Que s’est-il passé ? Poussé à bout par des administrations aveugles et sourdes et des objectifs absurdes, Jacques devient la personnification d’une agriculture au bord du gouffre de ce roman haletant et très humain.

 

Lanceurs d’alerte, F. Talamon, B. Loth, C. Loth :

La réaction. C’est la réaction que Flore Talamon scénarise dans cette BD et que Bruneau et Corentin Loth illustrent. Cette réaction des lanceurs d’alerte, des particuliers, des citoyens qui prennent le risque de s’exposer aux foudres des gardiens du secret qu’ils divulguent. Une BD qui s’appuie sur le vécu de 10 lanceurs d’alerte, les démarches juridiques et les conséquences de tels témoignages.

 

Le droit du sol, E. Davodeau :

Cette BD raconte un voyage à travers la France. Un voyage à pieds entre la grotte néolithique de Pech Merle dans le Lot et la commune de Bure dans la Meuse. Un voyage de 800 kilomètres partant du lieu de vie de l’Homo sapiens préhistorique jusqu’au chantier du plus gros projet d’enfouissement de déchets nucléaires français. Un chemin historique, militant mais surtout humain, à l’image des personnes que le promeneur, Etienne Talamon lui-même, croisera sur sa route.

 

Pour voter pour votre favori c’est par ici !

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.