logo-article

Sauf que c’était des enfants

Gabrielle TULOUP

Voilà un roman coup de poing

Huit élèves d’un collège de Stains sont interpellés pour viol en réunion sur une adolescente de la cité voisine, Fatima. L’événement bouleverse le quotidien de chacun des adultes qui entourent ces garçons, en particulier d’Emma, leur professeure de français. Ce drame l’ébranle et lui fait revivre, étape par étape, son propre calvaire auprès d’un homme violent.

Voilà un roman coup de poing, que vous pourrez prochainement découvrir parmi nos nouveautés. Ce texte fort qui traite sans pathos du viol en réunion où victime et violeurs sont des adolescents. Faisant face à l’incroyable « parce que c’étaient des enfants », les réactions
des uns et des autres, ébranlés, s’entrechoquent.
Avec des mots simples et directs, ce roman a pour originalité de placer les personnages essentiellement dans la sphère scolaire et d’aller explorer les questionnements et opinions de toute la sphère sociale qui rayonne inévitablement autour de la révélation de cet acte : les
familles touchées, les élèves, les enseignants… Parmi eux, se détache une enseignante aux réactions très tranchées à laquelle le second 1/3 du roman est consacré.
Une lecture qui marque.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *