logo-article

Six jours

Ryan Gattis

Jours d’émeute à Los Angeles

Los Angeles, 29 avril-4 mai 1992, la ville est à feu et à sang après l’acquittement des policiers accusés du passage à tabac de Rodney King.
Cinquante-trois morts ont été comptabilisés comme directement liés aux émeutes, mais en réalité, les victimes ont été beaucoup plus nombreuses, les criminels et membres des gangs profitant du chaos ambiant pour mener leurs affaires à bien…
A Lynwood, quartier latino éloigné de South Central L. A., foyer des émeutes, le massacre d’Ernesto Vera déclenche une succession d’événements et de règlements de comptes au sein des gangs latinos.
L’intrigue n’est donc pas au cœur des émeutes, mais profite du tumulte de ces dernières. Durant ces 6 jours, nous suivons 17 personnages, tous plus ou moins liés les uns aux autres… Chaque chapitre est la voix d’un personnage et est écrit à la première personne. C’est violent, avec un langage très cru, chaque protagoniste est affublé d’un ou plusieurs surnom(s), ce qui peut parfois perturber la lecture… Lupe Vera – aka* Lupe Rodriguez – aka Payasa ; Jose Laredo – aka Big Fate – aka Big Fe ; Benett Galvez – aka Trouble – aka Trouble G…
Le titre original est très éloquent… « All involved », qui montre bien à quel point tout un chacun se retrouve – volontairement ou non – mêlé aux affaires des gangs.
C’est aussi un roman très cinématographique, digne d’une série, le bouquin de Gattis est comparé à The Wire. La dimension sociologique est évidente et passionnante.
On est embringué dans ce L. A. à toute vitesse, cette vie quotidienne des membres des gangs, où le fil rouge de la vengeance nous tient en haleine, avec l’envie que tout s’apaise et s’arrête.
*aka = also known as = alias

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.