logo-article

Que reviennent ceux qui sont loin

Pierre Adrian

Chronique d’un été sur la côte bretonne, baignée de souvenirs.

Le narrateur, trentenaire, revient passer le mois d’août dans la maison familiale du Finistère, après l’avoir délaissée plusieurs années pour des étés lointains. C’est l’occasion pour lui de renouer avec un bonheur certain et de décrire les journées à la plage, le jeu des marées, les régates, les soirées au café du port et la vanité des conversations, les objets immuables de la maison, la grand-mère centenaire au visage cisaillé par les rides et bien d’autres détails. Il mêle à ce présent les souvenirs de son enfance et de son adolescence. La douce monotonie de ces jours conduit les vacanciers tranquillement jusqu’au 15 août à partir duquel le temps s’accélère et l’auteur distille alors sobrement à travers les pages l’inquiétude d’un évènement à venir.

La description de ce quotidien estival peut ne pas sembler très palpitante mais tout tient dans la joliesse du récit et l’élégante simplicité et finesse avec lesquelles l’auteur évoque les ambiances et les lieux. Les personnages secondaires sont eux aussi croqués avec tendresse. Laissez-vous tranquillement porter par le charme de ce court roman…

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.