logo-article

Pigalle, 1950

Arroyo/ Christin

Une évocation nostalgique d'un quartier mythique... et dangereux

Avec une facture classique assumée, cette bande dessinée couleur sépia est  signée Christin au scénario et Arroyo au dessin. Elle se lit comme un véritable hommage au Pigalle des années 50, cette époque désormais mythique qui fit les riches heures du “Milieu”, autrement dit du grand banditisme.

Pigalle, 1950 se lit avec gourmandise et l’on a plaisir à suivre ce jeune provincial âgé d’à peine vingt ans découvrant et se construisant dans ce Pigalle interlope, tentateur et corruptible…

Dans les dernières pages, Arroyo se fait plaisir et croque des scènes de rue apaisées  dans ce quartier qui décidément n’en finit pas de séduire dans l’imaginaire collectif.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.