logo-article

Marcel Bascoulard

Patrick Martinat

Dessinateur virtuose, clochard magnifique, femme inventée

Marcel Bascoulard (1913-1978) peut être défini comme un artiste maudit. Dessinateur classique, à défaut d’être académique, il a surtout représenté Bourges la ville dans laquelle il résidait : des monuments, des boutiques des rues, des lieux vides de présence humaine, mais habités d’étrangeté. Personnage excentrique, sans domicile, il possédait un don brut. Ainsi il dessinait sur le motif à la plume et à l’encre, revendant ensuite ses dessins pour subsister et pour nourrir ses chats. Personnalité locale, il était également connu des berruyers pour son tricycle, pour déambuler dans les rues habillé en femme, mais également craint pour ses sautes d’humeur. Lorsqu’il fut assassiné, à l’âge de 65 ans, sa ville lui rendit hommage en payant ses obsèques et en érigeant une statue sur une place qui lui fut dédiée.

Trente sept ans plus tard, aucune recension de son œuvre n’a été établie, des dessins surgissent sur le marché de l’art, des expositions lui sont consacrées, mais toujours cette part d’incompréhension subsiste. Reste des dessins, précis, quasi photographiques, subjuguant de poésie et de mystères.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *