logo-article

Pas là pour plaire !

Portraits de rappeuses

Bettina Ghio

Un essai qui bouscule des clichés et ouvre des horizons musicaux.

Loin d’être passionnée de rap, force est de constater que ce style musical est d’actualité, tout aussi souvent décrié qu’encensé. Pour reprendre Casey– rappeuse incontournable une fois ce livre lu- le rap est « ce qui est arrivé de plus intéressant musicalement ces quarante dernières années ». En France, c’est bien le rap hexagonal qui caracole en tête des ventes et des écoutes, mais le rap masculin avec 95% des albums ! Alors une question évidente : où sont les femmes ? Bettina Ghio, l’auteure, docteure en littérature et civilisation françaises et férue de rap, a déjà publié en 2016 un essai Sans fautes de frappe. Rap et littérature . Cette passionnée de rap nous embarque dans une rétrospective très accessible de la scène rap francophone féminine. Son propos est truffé de références qui appellent bien évidemment des écoutes musicales. Une immersion, un voyage textuel et sonore donc ! De découverte en découverte, un coup de projecteur sur des femmes fortes, décomplexées et surprenantes. Des femmes invisibilisées mais qui ont bel et bien toute leur place…et ce depuis les débuts du genre ! C’est ce que l’on découvre avec une présentation chronologique d’artistes : les pionnières, les incontournables, les héritières. En tout, les portraits d’une trentaine de rappeuses, du milieu des années 80 jusqu’à nos jours. Des portraits qui s’attachent aux parcours, aux thématiques des textes, aux spécificités langagières et musicales…. Un coup de projecteur sur le rap au féminin qui s’étend à une réflexion sociétale féministe plus générale… Passionnant ! Pour prolonger le voyage, aller faire un tour sur Madame Rap, “le premier média dédié aux femmes et aux LGBT+ dans le hip hop”.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.