logo-article

Nymphéas Noirs

Didier Cassegrain et Fred Duval, d’après le roman de Michel Bussi.

Une enquête qui ne manque pas de pigments.

Décor figé, depuis la mort de Claude Monet, Giverny est une petite ville de province calme.

Par respect pour l’œuvre de l’artiste, on ne touche plus à rien. Et ce depuis sa mort en 1926.

Mais un matin, un évènement va sortir la belle endormie de sa torpeur. La mort violente de l’un de ses habitants, pour commencer. D’autres suivront.

Les vies de trois personnages féminins bien trempés, finissent par fusionner.

Les morts s’enchaînent, au rythme diabolique de l’astucieux montage narratif.

Relayé par des dessins émouvants, qui transpirent l’hommage d’un peintre pour un autre.

Le tandem écrivain-dessinateur, Didier Cassegrain et Fred Duval, nous donne une leçon de perspective.

Vous avez là, un livre qui ne vous tombera pas des mains et qui vous mènera jusqu’à la dernière page avec un seul regret, celui d’y être déjà arrivé.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *