logo-article

Marc Bloch et l’étrange défaite

*

« Nous venons de subir une incroyable défaite. A qui la faute ? Au régime parlementaire, à la troupe, aux Anglais, à la cinquième colonne, répondent nos généraux. A tout le monde, en somme, sauf à eux. »

Ainsi débute, dans son chapitre « Déposition d’un vaincu », cet ouvrage, dont le titre « L’étrange défaite », invite les lecteurs à s’interroger sur les véritables raisons d’une débâcle fulgurante que fût celle de la France face à l’Allemagne nazie en Juin 1940.

Composé en plusieurs parties, ce témoignage de l’auteur, pris sur le vif et sur le temps qu’il lui reste, par l’écriture précise et volubile d’un grand historien dans la guerre, est un réquisitoire lucide et sans appel.

La France était mal préparée à la guerre qui arrivait. Elle l’était d’autant plus que techniquement, Marc Bloch renvoie sa patrie aux sagaies des guerres coloniales, archaïques, contre le fusil allemand, moderne.

La responsabilité de cette défaite est multiple, son réquisitoire vise tout d’abord l’armée et son fonctionnement bureaucratique et rigide, l’incompétence des services de renseignement, la responsabilité du commandement ainsi que le comportement des Anglais.

 

*Marc Bloch sera arrêté et torturé par la Gestapo, interné à la prison Mont Luc, puis fusillé le 16 juin 1944

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *