logo-article

Les rêveries du promeneur solitaire

Jean-Jacques Rousseau

Les rêveries du promeneur solitaire est un roman inachevé de Jean-Jacques Rousseau, précurseur du romantisme français. Deux ans durant, ce dernier se raconte revenant en détails sur la solitude tant recherchée mais aussi le besoin tout à fait conscient de reconnaissance de ses pairs.

Cette autobiographie l’amène à une réflexion philosophique sur la société, les relations humaines (plus particulièrement les siennes) et celle qui le lie profondément à la Nature.

Rousseau cherche à travers ses dix Promenades l’empathie de ceux qui l’ont rejetés mais qu’il a lui-même fui pour se rencontrer et assumer pleinement une démarche réflexive poussée. Il souhaite ardemment devenir un homme meilleur.

« Quand le soir approchait, je descendais des cimes de l’île et j’allais volontiers m’asseoir au bord du lac sur la grève dans quelque asile caché ; là, le bruit des vagues et l’agitation de l’eau fixant mes sens et chassant de mon âme tout autre agitation la plongeaient dans une rêverie délicieuse où la nuit me surprenait souvent sans que je m’en fusse aperçu. »

Si vous souhaitez écouter l’intégralité des Rêveries, c’est par ici.

Et pour aller plus loin l’interview de Jean-Marie FREY : Rousseau, la rêverie, une expérience philosophique

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.