logo-article

Les oubliés du rêve américain

Philanthropie, Etat et pauvreté urbaine aux Etats-Unis

Nicolas Duvoux

Une fenêtre sur les États-Unis à quelques mois des présidentielles

L’ouvrage de Nicolas Duvoux, professeur de sociologie à Paris 8, a pour objet de décortiquer une forme de politique sociale privée néolibérale au travers de ce qui se passe à Boston.
Ses recherches se sont effectuées sur plusieurs années, en s’intégrant au sein d’associations caritatives d’aide à la population, mais aussi au sein des communautés visées par celles-ci.
Ces fondations appelées aussi « non profits » ont pour projet de réunir tous les habitants en liant les plus fortunés (fondateurs de ces associations) aux communautés d’origines diverses, marginaux, habitants les plus pauvres, comblant ainsi le fossé qui s’est installé par le don philanthropique.
Ces actions privées caritatives mobilisent en leur sein les populations elles-mêmes visées, travaillant ainsi pour le compte de ces donateurs, sur le modèle du « gagnant-gagnant », justifiant ainsi le statut de privilégié et leur réussite des fondateurs.
Mais sous ce vernis teinté d’altruisme et de charité, ce système démontre aussi qu’il creuse de plus en plus les inégalités.
Modèle à suivre ou non ?

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *