logo-article

Les oiseaux

Troubs

"Il est temps d’aiguiser notre regard."

Lorsqu’on ouvre une bande dessinée le dessin émoustille le regard et déjà la rencontre se fait ou pas.

Ensuite le récit se découvre au fur et à mesure des planches.

Pour « les oiseaux » le dessin est au rendez-vous et le propos aussi.

Oui, il s’agit bien d’un propos et non d’une narration.

Les Oiseaux - YouTube

 

Les portraits des arbres, des oiseaux sont admirables.

BD : neuf albums à lire au coin du (couvre)-feu

Troubs est un voyageur depuis toujours, son regard s’est posé sur divers paysages.

Troubs est un humaniste, et en ces temps chaotiques, cela ne peut être dissocié du terme naturaliste.

Cette bande dessinée est une fable où Troubs discute avec les oiseaux –  rouge-gorge, corneilles, Chardonnerets, vieille tourterelle -.

Sa quête est la recherche d’un arbre avec qui il puisse avoir une conversation.

 

Troubs est à Beyrouth où la situation historique a pesé sur la biodiversité.

Le parallèle avec la Dordogne montre la même situation.

 

On prend conscience d’un futur où les oiseaux seront absents, où les forêts seront devenues des parcs de loisirs dans des villes où le béton pousse plus vite que les arbres.

https://www.francetvinfo.fr/pictures/I2RzoBjlVkl-zRhwb_t94bwuD7U/1200x1200/2021/03/08/phpm6Qxi2.jpg

Malgré tout cette BD n’a pas oublié d’être contemplative et le calme est une valeur essentielle du propos.

 

Cela est peut être un message positif de l’auteur comme si tout n’était pas encore joué.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.