logo-article

Les femmes de

Caterina Bonvicini

Le soir de Noël, sept femmes sont attablées. Toutes attendent Vittorio, l'homme par qui leurs destins sont liés...

Ces femmes, ce sont sa mère, son épouse, ses filles, sa sœur, mais aussi son ex et sa maîtresse. Mais Vittorio ne vient pas. Entre ces sept femmes qui ne se connaissent pas voire se détestent franchement, le face à face commence…

Avec Les femmes de, Catarina Bonvicini signe un roman choral décapant. Au fil des chapitres qui chaque fois changent de narratrice, c’est à la fois un portrait de famille caustique et une critique acerbe de la petite bourgeoisie milanaise qui se construit, entre hypocrisies et ses faux-semblants.

Pendant les mois qu’elles passent ensemble (Monsieur daignant leur faire savoir par sms le soir de Noël qu’il prend un congé sabbatique d’un an loin d’elles) on apprend à connaître chacune, on les voit apprivoiser l’absence puis s’interroger sur ce qu’elles attendaient de cet homme. Et toujours on rit.

Cette comédie sociale à l’italienne est un véritable plaisir de lecture avec sa construction proche du polar et son dernier chapitre particulièrement réussi qui, après tous ces monologues féminins, laisse la parole au grand absent, Vittorio.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *