logo-article

Le sanctuaire

Laurine Roux

« Comme si le monde avait été éteint en quelques jours, balayé par une plume. »

Le sanctuaire est un roman qui se lit très vite, tout y est délimité tant la zone géographique que le nombre fixe des protagonistes.

 

Un virus propagé par les oiseaux a décimé une grande partie de l’humanité.

 

Le récit concerne une famille vivant dans la montagne en tant que réfugiés.

Cette famille n’avait pas d’autre choix que la fuite.

Le père est le guide. Pour lui, si un oiseau vole dans leur zone, il faut le tuer et vite le « cramer » pour bloquer le virus.

La mère est lointaine avec des mots et pensées répétitifs mais pleins d’amour.

« Je ne sais quelle substance dore les mots de Maman »

Les deux filles sont très différentes.

L’aînée est bloquée dans ses visions d’avant.

La cadette est vive. Elle s’échappe tous les jours à la recherche du fantôme de la mine.

 

Ce roman est très prenant et le lecteur ne peut que se méfier d’une escalade possible du récit à raison ou à tort.

« Qui est qui » dans cette histoire, à vous de le découvrir.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *