logo-article

Le fils du héros

Karla Suárez

Entre roman historique et récit familial, Karla Suarez nous livre une roman intimiste et politique.

Au début des années 80, Cuba envoie des soldats pour aider le pays frère Angolais dans sa Révolution. Le jeune Ernesto devient bien malgré lui « le fils du héros » quand son père s’engage en Angola d’où il ne reviendra pas.

A 12 ans l’enfance d’Ernesto s’achève là-dessus. Il devient l’homme de la famille, retient ses larmes car comme le dit sa grand-mère « Les hommes ne pleurent pas, ne l’oublie jamais. »

L’homme qui se construit alors est tourmenté. La douleur sera toujours là. Les interrogations aussi sur cet homme héros de la patrie et ce pays, l’Angola qui l’a vu mourir. Ce passé et cette mort dont il ne se défait pas deviennent les leviers aussi bien que les freins de son cheminement d’adulte. Dans ce récit la vie d’Ernesto se raconte par le prisme de l’histoire cubaine et de toute une génération écrasée par une vision héroïque de l’histoire.

Ce roman donne le ton très juste de cette quête identitaire et nous plonge dans un volet peu connu de la guerre froide, l’engagement de Cuba pour soutenir le régime marxiste angolais entre 1975 et 1990.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.