logo-article

Le dimanche des mères

Graham Swift

Un roman, mélancolique et sensuel sur la fin d’un monde et l’avènement d’un nouveau...

Angleterre, 30 mars 1924, dimanche des mères.

Jane, jeune domestique, ne le sait pas encore, mais elle va vivre une journée décisive, où tout va basculer… Elle rejoint, pour un ultime rendez-vous, son amant, un jeune aristocrate qui va bientôt de se marier…

Ce qui est brillant dans ce roman, au-delà des descriptions à la beauté picturale, de Jane se promenant nue dans la maison de son amant, c’est qu’à travers les émotions mêlées de son héroïne, l’auteur nous fait ressentir l’ambiance d’une époque. La guerre semble avoir tout figé, la mélancolie règne et l’on ne cesse de pleurer ses morts. Mais c’est aussi une époque de basculement où la société s’éprend de liberté et de modernité. Et Jane, sur le point de dépasser sa condition de domestique pour vivre une vie de femme libre incarne parfaitement ce grand changement.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.